Inventer le jour de Fabienne Thomas

INVENTER LE JOUR

Anna est morte…. Pour Louis la peine est insurmontable car Anna est partie depuis longtemps. Anna n’était plus que l’ombre d’elle-même car elle n’avait plus aucun souvenir, ignorait les siens. Alors Louis décide de prendre la route et de remonter celui-ci ainsi que le chemin de ses souvenirs pour retrouver sa femme, tous les petits événements de leur vie, ce qui faisait leur bonheur.

Louis déroule la pelote et en nous révélant leur vie faite de bonheur et malheur mais avec une évidente complicité qu’ils avaient entre eux, il nous apparaît dans sa simplicité d’homme qui cherche ce qu’il va faire maintenant qu’elle n’est plus là.

Au milieu de la nature il se décidera de ce qu’il fera du reste de sa vie, lui, infime poussière de l’univers, qui continuera à vivre bien après.

Fabienne Thomas, toujours avec beaucoup de délicatesse et d’observation, relate le deuil d’un amour qui s’oublie dans la mémoire d’un des protagonistes mais qui reste très vivant dans la mémoire de l’autre. L’autre qui peut difficilement imaginé que la vie continue, qu’il ne reste rien de ceux que l’on a aimé, qu’ils ne restent vivants que si d’autres s’en souviennent.

Ciao

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.