Les deux vies de Baudouin de Fabien Toulmé

DEUX VIES DE BAUDOUIN

La couverture, le titre oui comme toujours ….. et puis l’illustration sur la couverture tout m’attirait vers ce roman graphique et c’est une belle découverte.

Baudouin et Luc sont frères : le premier mène une vie terne, sans plaisir, à Paris mais ne vit que pour son travail. Pas d’amis, pas de sortie, pas de plaisir une vie rythmée par ses dossiers, son chat et….. ah si ….. il aime la musique. Le rock : Jimmy Hendrix mais voilà la vie, ses parents ont décidé de sa vie et il se retrouve coincé derrière un bureau, sous les ordres d’un « petit chef », il est son souffre douleur car Baudouin c’est un gentil.

Le deuxième est son contraire : Luc est médecin humanitaire, c’est un bon vivant, qui profite à fond de la vie, aime les femmes qui lui rendent bien, est entouré d’amis et Luc aime son frère et se désole de le voir gâcher sa vie. Lors d’un passage à Paris avant une nouvelle mission au Benin, il attire l’attention de Baudouin sur le fait qu’il devrait tout changer : de vie, de projets, de revenir peut être à sa première passion mais Baudouin a peur.

Alors les circonstances vont faire qu’il va se trouver confronter à la réalité : il devra faire des choix, prendre des décisions et peut être va-t-il comprendre qu’il est lui, Baudouin, le principal acteur de sa vie.

Les illustrations sont simples, naïves presque, mais l’ensemble est plein de sensibilité, d’émotions et même si l’on se doute, enfin cela a été mon cas, très vite de ce qui va nous être révélé, j’ai été très émue en refermant l’album.

Le récit est parsemé de retour en arrière avec un fond jauni, comme un vieil album photos que l’on feuillette pour se souvenir des moments clés de notre existence.

Et puis il y a cette belle relation entre Luc et Baudouin : Luc soutient, défie son frère et va même jusqu’à le provoquer. Baudouin lui est timoré, fan de ce frère qu’il admire pour sa témérité, sa franchise. L’un porte l’autre, c’est un amour fraternel, entier et capable de beaucoup pour « sauver » l’autre.

Un roman graphique philosophique sur la vie, le sens qu’on lui donne, sur les choix que nous faisons, influencés ou non, sur les bouleversements que l’on peut ou veut lui donner. Il ya a des sentiments, de l’humour, on sourit mais on a aussi la gorge serrée car parfois on se reconnait.

Faut-il être au pied du mur pour réagir ?

Ma note : ♥♥♥♥

Ciao

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.