La maison de Paco Roca

LA MAISON

Tout d’abord c’est un beau livre, présenté, pour moi, comme un album photos familial qui contient toutes les images du passé.

Après le décès de leur père trois enfants reviennent d’abord chacun leur tour dans la maison vide puis ils s’y retrouvent tous ensemble.

Le premier, José, c’est l’artiste de la famille, ne sachant pas bricoler bien au contraire tout s’aggrave quand il veut réparer. Il est accompagné de sa femme.

Puis c’est le tour de Vincente, l’aîné de la fratrie, digne descendant de son père, bricoleur astucieux mais râleur accompagné de sa femme Sylvia et son fils.

La dernière c’est Carla, la fille, celle qui a pris en charge son père durant les derniers mois afin de l’aider dans les démarches. Elle est mariée avec Cristobal.

Tous arrivent déterminés à ranger, trier, réparer afin de mettre la maison en vente le plus rapidement possible mais au fur et à mesure les souvenirs remontent et la décision de vendre n’est plus aussi certaine ni évidente.

Chaque objet est lourd de moments passés ensemble. Cette maison ils l’ont construite ensemble avec leurs parents, petit à petit et elle est le socle de leur famille. Chacun a des souvenirs différents suivant les caractères, les centres d’intérêt et ce qu’ils ont vécu auprès de leur père et de cette maison. C’est un peu comme le bilan de leur jeunesse : ce qu’ils ont appris, ce qu’ils en ont fait et ce qu’ils veulent transmettre.

Les conjoints et même les enfants sont importants car ils posent à chaque fois les bonnes questions, ils cherchent également à mieux connaître le passé de celui ou celle qui vit avec eux. Et puis il y a le voisin, sympa, qui vient donner un coup de main mais qui révèle, lui aussi, une partie de l’histoire de cette maison et de son propriétaire.

Et si on la gardait ? La question est posée par les enfants mais aussi les petits enfants qui découvrent leurs racines dans ce lieu et une autre façon de vivre.

Cette maison est fédératrice, les enfants s’y sentent chez eux, c’est le lieu de leurs jeunesses, de leurs jeux, de leurs apprentissages et elle leur ressemble.

C’est plein de nostalgie, de sourires, de souvenirs (par le jeu des fonds de couleur pour les retours en arrière), de tendresse et pour chacun, je pense, cela nous fait penser à un petit coin de notre enfance……

Et si on la gardait ????

Ma note : ♥♥♥♥

Ciao

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.