Atelier d’écriture n° 283 – Bricabook

ATELIER ECRITURE 283

FRANCHIR LE PAS

Voilà tu y es, au bord du train mais aussi au bord de toi.

Un vertige, une attraction impossible à réprimer, une fuite plutôt que les doutes te poussent à franchir le pas mais ton corps et ton esprit font bloc, plantés là au bord du vide, ils rsistent et te retiennent.

Tu sais pourtant que tout ton être n’aspire qu’à plonger, à s’oublier afin de se laisser aller, ce serait si facile. Mais tu n’as jamais choisi la facilité.

Franchir ou non la limite. Il suffit d’un pas en avant, quoi quelques centimètres et ce qui est  basculera dans le néant, ce serait si facile, simplement laisser faire l’attraction, dans l’autre sens, à l’arrière c’est l’inconnu mais tu as toujours su l’affronter mais là il s’agit de ta vie.

Car il s’agit bien de vie.

Tu as mis du temps à te trouver, à savoir qui tu étais vraiment et ce que tu voulais faire désormais de la tienne. Tu l’as accueillie, reconnue, protégée comme on le fait pour un enfant fragile, puis acceptée  et imposée aux autres. Tu n’as plus écouté les sirènes alarmantes lancées autour de toi. Tu savais depuis si longtemps qui tu étais vraiment et que les autres ne voyaient pas, ce que tu voulais.

Allez un peu de courage, un pas de plus et tu y es, n’écoute pas les dernières mises en garde…. Comment peuvent-ils comprendre ce qui sommeille, ce qui couve depuis si longtemps au fond de toi.

Il faut faire un choix : soit tu sautes et tout s’arrête, définitivement, soit tu saisis ta chance, tu écoute la petite voix qui te rassure et dont les mots sont si doux et clairs :  – Fis-toi à ton instinct, il ne t’a jamais trahi, il t’a mené sur ce chemin et malgré les embûches tu t’en es bien sorti, il t’offre une chance, saisis-la.

Voilà : tu as fait ton choix : tu recules de quelques centimètres après avoir respiré une dernière fois l’air frais, tu refermes la porte. Tu souris, tu relèves la tête, plus jamais tu ne vivras les yeux baissés.

C’est le premier jour du reste de ta vie, où tu sauras  heureux car enfin toi, car comment l’être quand on est quelqu’un d’autre, celui que les autres attendent….. Enfin peut-être ou peut-être pas mais tu sauras. Ah ! voilà que le doute revient, ce n’est pas le moment et de toutes façons il est trop tard. Tu as pris ta décision, tu es sur le chemin.

N’écoute que toi, libère toi, Envole-toi.

Tu regagnes ton siège, pour tes voisins de compartiment rien ne s’est passé, pour toi les minutes que tu viens de vivre ont définitivement changé ta vie.

C’est un autre qui est assis là, qui sait que maintenant quoiqu’il arrive il a pris Sa Vie en mains. Il agit, il ne renonce plus, il ne subit plus.

Atelier d’écriture proposé par Leiloona de Bric à Book BRICABOOK

16 réflexions sur “Atelier d’écriture n° 283 – Bricabook

  1. Quelles que soient les difficultés auxquelles on est confronté, la vie mérite d’être vécue. Elle demande des choix parfois difficile, il faut parfois « lutter » contre les autres et contre soi-même mais il y a toujours une petite lumière quelque part. Il a fait le bon choix sans aucun doute.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.