Aya de Yopougon – Tome 1 de Marguerite Abouet et Clément Oubrerie

AYA 1

Résumé

Ça sent les vacances à Yopougon, quartier populaire d’Abidjan! La nuit venue, les gazelles vont danser au Secouez-vous, au Ça va chauffer, avant d’embrasser leurs conquêtes à l’hôtel aux mille étoiles. Seule la sage Aya reste chez elle pour étudier…

Ma lecture

J’ai sur mes étagères, depuis parfois fort longtemps, des livres lus mais pour lesquels je n’ai pas fait de billet….. Trop anciens, par manque de temps, je n’en garde pas de souvenirs, ce n’était pas le bon moment pour les lire etc…..

Je vais combler cette lacune partant du principe que si je les ai gardés c’est que j’avais une bonne raison.

Et j’avais raison :

1/ de les garder

2/ de les relire

car il ne faut jamais jeter un livre et puis c’est une rencontre à un moment plus qu’à un autre parfois, ça se lit, ça se relit ou pas.

Je commence donc par Aya : pour ces 6 albums je me souviens de leur achat, le lieu, l’ambiance, la raison….. L’histoire je m’en souviens très vaguement. Me voilà partie pour la Côte D’Ivoire, à Yopougon, quartier d’Abidjan  en 1978, là où vit Aya, jeune fille sage et sérieuse, étudiant afin de devenir médecin. Elle a deux amies : Adjoua et Bitnou, beaucoup plus intéressées par les sorties, les garçons etc… que par les études.

Nous partageons la vie de ces trois adolescentes avec leur langage, leurs aventures mais aussi celles des parents : travail, avenir, position sociale, mariage des enfants.

L’ensemble est très bien illustré par Clément Oubrerie avec des dessins colorés, dépouillés, un brin naïfs, mais très expressifs de l’ambiance du quartier et de l’humeur de chaque personnage. Oui c’est peut être un peu caricatural mais c’est un regard sur la vie d’un groupe d’adolescents et de leur famille : tradition,  avenir et aussi la place de la femme. Les caractères sont très bien rendus, chacun sa personnalité assez représentatif de toute société.

Je me suis attachée au personnage d’Aya : sérieuse, réfléchie, la tête sur les épaules mais ce qui ne l’empêche pas d’être très proche de ses deux amies beaucoup plus « dissipées » ! Elle partage avec elle petits secrets et confidences, les raisonne, les aide mais surtout nous relate tellement bien la vie de chacun.

C’est bien relaté, avec humour mais aussi lucidité sur une tranche de vie, celle de l’adolescence en Côte d’Ivoire et par son intermédiaire celle de leurs parents, d’un environnement.

Une plongée dans un ailleurs : un autre pays mais pas si éloigné finalement de ce que l’on a vécu à la même époque ici, un autre vocabulaire (merci au lexique, mais cela ne pose aucune difficulté).

A la fin du livre en plus du lexique, vous avez recettes, façon de nouer un pagne et technique de danse….. Tout ce qu’il faut pour vivre un  vrai dépaysement.

Avec ce premier tome le décor est planté, les intrigues sont installées, rien n’est simple, on sent que tout va se compliquer et me voilà partie pour les 5 autres épisodes de cette aventure.

Une adaptation cinématographique de ces 6 volumes a été faite, voici la bande annonce :

Mon avis : ❤❤❤❤

Editions Gallimard Bayou – 2005 – 96 pages + lexique

Ciao

 

2 réflexions sur “Aya de Yopougon – Tome 1 de Marguerite Abouet et Clément Oubrerie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.