Aya de Yopougon – Tome 2 de Marguerite Abouet et Clément Oubrerie

AYA 2

Résumé

«De nouveaux problèmes animent le quartier de Yopougon, à Abidjan. Les Sissoko refusent de croire que leur fils Moussa est le père du bébé d’Adjoua. Cette dernière se retrouve toute seule pour s’occuper de son fils et profite –un peu trop– des talents de nounou d’Aya. Bintou, elle, est tombée amoureuse d’un Parisien en vacances et n’a plus de temps à consacrer à ses amies. Comme les Ivoiriens boivent de moins en moins de bière, la Solibra va mal et le père d’Aya doit abandonner son second bureau à Yamoussoukro. Mais bientôt les filles n’ont plus qu’une idée en tête: se préparer pour le grand concours de Miss Yopougon…»

Ma lecture

Maintenant que tous les acteurs (ou presque) sont en place, il faut continuer à suivre leurs vies et elles ne sont pas simples : qui est le père du bébé de Adjoa, qui sera la prochaine Miss Yopougon, qui est Grégoire, ce français débarqué à Yopougon et qui a fait chavirer le coeur de Bintou, est-il celui qu’il prétend, Ignace, le père de Aya ne cache-t-il pas un lourd secret ???? Que de questions qui ne trouvent pas toutes des réponses dans ce tome et c’est ce qui en fait le charme….. mais la vie n’est pas toujours aussi douce qu’il n’y paraît dans ce quartier et Aya devra également aider Hervé, son cousin,  à apprendre à lire et à écrire et là il y a du boulot.

Moussa, le fils unique de Sissoko va devoir quitter sa vie de désoeuvré pour venir rejoindre son père afin de le seconder (enfin si l’on peut dire) et à Yopougon on connaît aussi des restrictions budgétaires dans l’entreprise de bière…..

Les dialogues sont toujours aussi savoureux et emprunts d’humour, les illustrations retranscrivent parfaitement l’ambiance et beaucoup de sujets sont abordés en particulier la place de la femme dans la société ivoirienne.

Aya est toujours la jeune fille amicale, sérieuse et sage faisant le pendant avec ses deux amies Bintou à la recherche de l’amour et d’un ailleurs et Adjoua confronté à son rôle de jeune maman, peut épauler et devant faire face.

Un juste équilibre entre humour, réalité sociale, traditions et famille.

Mon avis : ❤❤❤❤

Editions Gallimard Bayou – 2006 – 106 pages + lexique

Ciao

 

2 réflexions sur “Aya de Yopougon – Tome 2 de Marguerite Abouet et Clément Oubrerie

  1. Je n’ai lu que les deux premiers tomes… Mais je crois que je prendrais aussi un plaisir à les relire. C’est une telle immersion dans la vie africaine et la société ivoirienne. Rien que pour le dépaysement, cela vaut le coup de s’ouvrir une bière en appréciant cet humour -de l’Afrique- noire.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.