La guerre des Lulus – Tome 3 – Le tas de briques – 1916 de Régis Hautière et Hardoc

LA GUERRE DES LULUS TOME 3

Résumé

1916
Encore une année qui passe. Quand on n’a pas encore atteint l’âge adulte, une année c’est presque une vie. Orphelins, laissés à leur propre destin dans un monde entré en guerre, les Lulus poursuivent leur chemin de survie.

Avec la mort de Hans, leur monde a basculé brutalement dans la réalité de cette guerre qu’ils évitaient si bien. S’enfonçant dans la forêt, ils découvrent une cabane qui se présente comme un nouveau signe d’espoir…

Ma lecture

Toujours le même plaisir à retrouver les 4 Lulus + Luce, qui cherchent un abri, un peu de nourriture et de chaleur en ce début d’hiver 1916, du fil pour recoudre une chaussure et ils font de belles rencontres : Gaston, Gustave, un médecin, toutes ces personnes feront preuve de générosité malgré, pour certains, un premier abord bourru. Et de la générosité il y en a dans cette aventure, de l’humour sur un fond de guerre, du vaudeville parfois avec des courses folles, des fantômes etc…

Découvrir ce qu’était un familistère (le tas de brique), s’amuser des péripéties des 4 + 1 dans les différents lieux qu’ils découvrent, le patois du nord si bien rendu à travers le discours de Gustave, le concierge et toujours un suspens à la fin du tome sur la suite à venir.

Je continue à prendre du plaisir à regarder les illustrations toujours aussi soignées, à lire les dialogues, ce tome est un moins dramatique que le précédent mais leurs aventures ne sont pas finies….. il reste deux années 1917 et 1918 et la guerre est toujours là et eux n’ont toujours pas retrouvé le personnel de l’orphelinat.

Les esprits s’échauffent parfois, Luce doit s’affirmer au milieu de ces garçons dont le sang et l’esprit bouillonnent, mais la part belle est faite au comique de certaines situations en particulier avec les « jeux » de cache-cache avec les soldats allemands.

Une saga qui dose habilement les sentiments d’un tome à l’autre, le côté historique et géographique de lieux, les rebondissements et l’humour.

Mon avis : ❤❤❤❤

Editions Casterman – 64 pages – 2015

Ciao

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.