La compagnie des livres de Pascale Rault-Delms

LA COMPAGNIE DES LIVRES

1966 – Annie vit avec ses parents à Sceaux  Son père, Bernard, issu d’une famille bourgeoise, est pédiatre et tient à avoir une image familiale gratifiante vis-à-vis de son cabinet et demande à sa femme, Hélène, préalablement infirmière, de rester au foyer afin de veiller à l’éducation de leurs enfants.

Michel et sa famille arrive dans cette banlieue après celle-ci ait été contrainte de quitter leur ferme suite à leur expulsion et après la disparition d’un de ses frères.

Ils ont une passion en commun : la lecture. Annie grâce à son grand-père qui tient une librairie dans le quartier Saint-Michel à Paris, Michel qui très vite a trouvé un refuge dans les livres.

Ils étaient destinés à se rencontrer et vont partager de savoureux moments dans la librairie familiale.

Mai 1968 arrive et avec lui les changements dans les familles, les conventions, les règles établies et à travers leur amitié nous suivons l’évolution de la société et plus particulièrement la place de la femme et ses droits.

Ma lecture

La Compagnie des Livres : encore un récit que je ne pouvais pas laisser passer….. Et puis j’ai trouvé la couverture très attirante : un homme, une enfant, lui plonger dans sa lecture, elle, collée à lui, la transmission est en route….

Un joli roman, une chronique presque sur le parcours des femmes des années 60 à nos jours…. C’est plus particulièrement Hélène qui va découvrir qu’une femme peut vivre avec ses choix, plus seulement à travers un mari (assez odieux), décider de sa vie.

Dans la première partie du roman, elle est une femme active, aimant son métier, faisant vivre le couple durant les études de son mari, mais celui-ci une fois diplômé va la renvoyer à ses casseroles et ses couches car il tient à son image dans le quartier et vis-à-vis de sa clientèle.

Dans la deuxième partie on suit le parcours de la famille de Michel, une vie rude, dans une ferme qu’ils vont devoir quitter à regret pour découvrir un nouveau métier, un nouvel environnement mais le courage est là et ils sont unis.

Les deux univers vont se trouver réunis dans un même immeuble mais l’enfance ne connaît pas les barrières, la solidarité féminine va jouer et le rapprochement va s’effectuer.

Les personnages des grand-parents maternels sont particulièrement et en particulier Lucien, cet érudit fou de littérature qui va ouvrir sa caverne aux deux enfants. Autant dans la famille paternelle tout est froid, distant autant chez eux tout n’est que bienveillance comme dans la famille de Michel qui, malgré les souffrances et les revers, gardera un amour et une solidarité sans faille.

J’ai passé un agréable moment au milieu de tous ces personnages et au travers d’Hélène revivant les grandes étapes de la libération féminine, les subterfuges, les petits mensonges afin d’obtenir ce qui maintenant nous parait normal, acquis même s’il reste encore du chemin à faire. Il est bon de regarder d’où nous venons (dans les années 60 la femme devait demander à son mari l’autorisation de travailler !!!!).

L’écriture est agréable, il y quelques moments douloureux comme il peut en exister dans la vie, ne vous attendez pas à un roman à rebondissements, à suspens, on comprend très vite où l’auteure nous emmène. Le premier sujet est la lecture, les livres, la librairie et quand on en est amoureux on s’imagine avoir un grand-père libraire, passer nos heures de liberté au milieu de cette caverne d’Ali Baba, découvrant que bien des livres peuvent répondre à nos questionnements, nos besoins et sont un levier pour bien des gens.

Un roman distrayant dans un univers pour moi magique, une lecture facile et qui permet de remettre en mémoire les grands événements, les luttes et cela ne fait pas de mal.

Editions Mazarine  – 280 pages – Juin 2018

Lu sur liseuse – Merci à NetGalley

Mon avis : ❤❤❤/❤

Ciao

 

 

 

 

Une réflexion sur “La compagnie des livres de Pascale Rault-Delms

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.