Viou de Henri Troyat

VIOU

1946. Le Puy en Velay. Sylvie Lesoyeux, mais tout le monde l’appelle Viou, a 8 ans et vit chez ses grands parents paternels après la mort de son père médecin pendant la guerre, sa mère travaillant à Paris. Viou découvre la vie et  dans cette maison austère, fait l’apprentissage de la vie et du monde des adultes. Petits  et grands événements sont pour elle source d’interrogations mais elle ne trouve pas auprès de ses grands parents les réponses qu’elle espère. Et comment leur dire à quel point sa mère mais aussi son père lui manquent.

Ma lecture

Livre lu dans le cadre d’une lecture pour le Club de lecture sur le thème Henri Troyat

A l’annonce du thème pour la prochaine rencontre du club de lecture, ce livre m’est tout de suite revenu en mémoire. Je l’ai lu il y a des années (et je crois avoir lu les 2 livres qui prolongent celui-ci : A demain Sylvie et Le 3ème Bonheur) et j’en avais gardé un joli souvenir, un peu imprécis, et une envie de le reprendre à cette occasion s’est imposée comme une petite madeleine de l’enfance.

Viou est une charmante petite fille, un peu espiègle, pas très bonne élève, qui observe le monde autour d’elle et tente de comprendre ce qui l’entoure. Son père médecin a été tué en Haute-Savoie alors qu’il soignait des résistants, c’est le héros de la famille et le fils unique adoré dont le fantôme plane encore dans la maison. Famille bourgeoise, avec la très catholique, Clarisse et le facétieux Hyppolyte, grand-père propriétaire d’un commerce de charbon et matériaux de construction.

L’auteur décrit parfaitement l’ambiance au sein de la famille : les grands parents toujours en désaccord, elle vouvoyant Viou, lui tutoyant, elle n’ayant que l’église, le curé et la bienséance, lui plus chaleureux, frondeur, provocateur parfois.

Il y a des moments joyeux, des moments de tristesse, l’écriture est alerte l’auteur s’étant glissé dans le personnage de Viou avec ses interrogations d’enfant. J’ai beaucoup pensé en le lisant à des récits tels que Les Malheurs de Sophie, Vipère au poing où l’enfant tient le premier rôle et partage avec le lecteur ses aventures. C’est à travers lui que nous découvrons le quotidien d’une famille de province de l’après-guerre, la tristesse et la solitude d’une petite fille qui ne demande qu’à comprendre.

Certaines situations sont savoureuses comme peuvent l’être les souvenirs d’enfants mais c’est un récit qui semble un peu daté dans le style. J’ai aimé lire mais en ne retrouvant pas les sensations de l’époque où je l’avais lu la première fois.

Le temps a passé, d’autres lectures sur ce thème m’ont fait découvrir d’autres styles et celui-ci rentre désormais dans les lectures plaisantes mais un peu « datées ».

Chaque livre est une rencontre par rapport à nos vies, note âge, notre passé mais aussi par rapport aux autres lectures. Je pense que comme pour Viou, c’est un livre d’apprentissage pour une lecture facile : belle écriture, sentiments et émotions sont présents, les personnages et décors sont bien rendus, peut être un peu stéréotypés pour moi maintenant avec le recul et tous les livres que j’ai lus depuis.

Il pourrait tout à fait convenir à de jeunes lecteurs, pourquoi pas, Henri Troyat était académicien, une référence, un spécialiste des romans russes (il était né en Russie et l’avait quitté pour la France en 1917 ) et des sagas…. Je me souviens avoir lu La lumière des Justes (en entier plus de 1100 pages) et avoir eu le même sentiment d’écriture parfaite, romanesque et fluide.

Ma note : 📕📕📕

Editions J’ai lu – 189 pages – Mai 1982 (première édition Flammarion 1980)

Ciao

4 réflexions sur “Viou de Henri Troyat

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.