America N°4 de François Busnel et bien d’autres

AMERICA 4

Ma lecture

Me voilà au bout de mon rattrapage de lecture de cette revue…… Et aucune déception. En plus le numéro 4 est consacré à la violence aux Etats-Unis, et il y a encore quelques jours il y a eu un massacre dans une synagogue à Pittsburg, donc toujours et encore d’actualité, malheureusement.

Je vais commencer, comme toujours, par le Grand Entretien et l’invité est Paul Auster dont j’ai lu 4.3.2.1.et il revient dans cet article entre autre sur l’écriture et le contenu de ce volumineux roman….. passionnant de lire la genèse d’un livre, le point de vue de l’auteur, comment il écrit, son travail. Cela me passionne à chaque fois d’autant plus lorsque j’ai lu un ou des livres de cet écrivain  il m’éclaire parfois sur certains détails ou orientations.

Petite parenthèse pour vous expliquer que je retrouve ce même plaisir en lisant un peu chaque jour le Journal d’un écrivain de la grande Virginia Woolf dans lequel je découvre également son travail, comment le livre vient à maturation d’abord dans son esprit, puis son travail, laborieux parfois, d’écriture. J’en suis à 1928, elle écrit Orlando … Mais je vous en parlerai lorsque j’arriverai au bout de ce petit bonbon que je savoure.

Revenons à America et au maître du thriller américain Stephen King qui livre un essai Guns sur les armes et la violence et il sait de quoi il parle.

Un article m’a particulièrement intéressée, touchée c’est celui de Benjamin Whitmer : l’Histoire Interdite qui revient sur la fête de Thanksgiving, son origine. Il y a celle enseignée dans les écoles mais il y a toutes celles qui se cachent derrière, dont on parle moins et comment les colons ont remercié les amérindiens de leur avoir donné les moyens de survivre en temps de disette… On connaît tous plus ou moins les massacres perpétrés mais de lire certains épisodes sanglants ne fait pas de mal….. Ne pas oublier que finalement à part les amérindiens tous les américains sont issus de l’immigration !

Autre article à chaque fois intéressant à découvrir : une ville racontée par un écrivain et cette fois-ci qui mieux que Chicago peut représenter un lieu de violence américaine et c’est Véronique Ovaldé qui déambule dans cette ville hyper violente, son récit est entrecoupé de témoignages d’habitants qui donnent leur vision de leur ville.

Le grand roman américain abordé est cette fois-ci Sur la route de Jack Kerouac (que je vais tenter de me procurer). Découvrir un livre en passant par son auteur et en incluant le début du récit donne une idée de l’écriture et me permet de me rendre compte s’il m’attire ou pas….

Il y a à chaque numéro un reportage photos cette fois-ci consacré à des hommes et femmes qui décident de quitter le monde industrialisé pour retourner vivre en pleine nature, comme pendant la période préhistorique. Je regarde un documentaire Vivre loin du monde et la jeune femme dont parle ce reportage photos en était l’héroïne. Incroyable la manière dont elle vit, dans un milieu hostile, refusant toute modernité : ni porte, ni fenêtre, s’habillant de peaux de bêtes, revenir à l’âge de pierre. Les paysages sont magnifiques, les conditions de vie rudes mais quelle force de conviction !

Bien sûr le poisson rouge dans le bocal a donné sa petite touche, Olivia de Lamberterie chronique sur Les Argonautes de Maggie Nelson (rigolo de lire cette chronique sur un livre que j’ai essayé deux fois de lire pour le comité de lecture sans succès, apparemment Olivia elle a aimé ….) et Augustin Trapenard met le point final, comme à chaque fois, au contenu.

Me voilà à jour et je vais maintenant lire le N°7 qui est paru en Octobre et qui traite de la religion aux Etats-Unis.

C’est pour moi une lecture très instructive, très éclairante sur ce pays si complexe, si varié et si inquiétant avec l’arrivée de l’homme à la mèche jaune. Je découvre et comprends mieux certains aspects, je suis parfois étonnée, révoltée, je découvre en plus des auteur(e)s et leurs plumes et je vais ensuite acheter leurs livres car leurs positionnements, leurs écritures et leurs univers m’interpellent. C’est ainsi que j’ai découvert récemment dans un précédent numéro Jean Hegland dont je viens de lire Dans la forêt qui a été pour moi un coup de cœur.

Si vous aimez la littérature américaine, si vous voulez mieux comprendre les enjeux, l’histoire, la vie de ce pays, lisez America.

Mon avis : 📕📕📕📕

Les Editions America – Janvier 2018 – 194 pages

Ciao

 

 

 

 

Une réflexion sur “America N°4 de François Busnel et bien d’autres

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.