Hurler sans bruit de Valérie Van Oost

hurler sans bruit

Alex, Isabelle, Marine. Trois femmes, trois amies. Ensemble, elles ont connu des drames, affronté des obstacles. Mais tout ne se partage pas, même avec ses meilleures amies. Certains secrets sont gardés, enfouis. Jusqu’au jour où l’on vient les déterrer. Ainsi, quand Jeanne, la fille d’Alex, se trouve confrontée à un choix difficile, les trois amies tombent le masque. Leur amitié sera-t-elle assez forte pour surmonter les révélations ? Au travers de ses trois héroïnes, l’auteur nous dresse le portrait des femmes d’aujourd’hui, des enjeux que sont pour elles la carrière, la maternité et la vie de couple. Une histoire poignante sur la résilience au féminin.

Pourquoi j’ai choisi ce livre

Il m’arrive d’être contacté par des auteur(e)s me proposant une lecture de leur ouvrage et lorsque le sujet m’intéresse, me touche ou m’interpelle j’accepte volontiers en précisant à chaque fois que ma chronique sera toujours faite en toute honnêteté et qu’il me faut parfois un peu de temps because ma PAL….

Ma lecture

Elles se connaissent depuis plus de 20 ans, elles ont partagé leurs joies mais aussi leurs peines, mais ce sont-elles tout dit ? Peut-on être amies, être très différentes et s’apprécier pour ce qu’elles sont ? Elles acceptent leurs différences et elles ont un profond respect de chacune….. C’est une histoire de femmes, d’amour, d’amitié, de maternité c’est l’histoire de vies.

Alex est journaliste, Marine est avocate et Isabelle travaille dans les relations humaines qui n’ont plus rien d’humaines. Elles ont partagé les bancs de la fac et ne se sont jamais quittées, malgré les aléas de la vie, les distances, elles ont toujours répondu présent à l’appel de l’une ou de l’autre.

L’auteure nous fait entrer dans ce cercle amical au moment du mi-temps de leurs vies, quand la fille d’Alex, Jeanne, doit faire ses propres choix et va être le déclencheur d’une mise à plat de tout ce qu’elles ne sont pas dit, tout ce qu’elles n’ont pas voulu dire, ce qu’elles ont préféré taire.

Elle se souvient du tourbillon de vie sociale dans lequel Stéphane s’était engouffré, alors qu’elle avait d’abord eu besoin de se mettre en retrait n’acceptant auprès d’elle que les plus proches. Il sortait quand elle avait besoin de rester à la maison. Il tentait d’éloigner la douleur, alors qu’elle voulait la traverser au point d’arrêter les antidépresseurs prescris d’office par son médecin, il lui était insupportable de ne rien ressentir. Elle voulait reconstruire sur les décombres, il recherchait d’autres fondations. (p105)

On passe de l’une à l’autre et l’on peut retrouver dans chacune d’elle des moments, des pensées qui ont traversé notre vie, en tant que femmes,  concernant le couple, la maternité, la vie, la façon d’affronter des moments cruciaux, difficiles, les choix que l’on fait. Couple, divorce, deuil, maternité, éducation, travail tout ce qui constitue l’existence d’une femme y est évoqué, dans un style très direct, fluide, journalistique  (même si j’ai eu une ou deux difficultés avec la construction de certaines phrases et parfois à me resituer par rapport aux personnages et événements).

C’est un court roman vivant, actuel, moderne, mais profond dans les thèmes abordés, très vrai et finalement très proche de ce que l’on voudrait trouver dans toute relation amicale. On entre dans leur cercle, on prend possession, le temps de la lecture, de leurs vies, on s’attache peut-être plus à l’une ou l’autre car on retrouve en elle des similitudes avec sa propre existence mais sans voyeurisme, simplement en témoin d’une vie.

Il y a des pointes d’humour :

Les avocats sont misogynes, ils aiment bien porter la robe mais ils préfèrent qu’il y ait des couilles dessous. (p102)

mais il y a également un regard très réaliste, très pertinent sur le couple, la maternité et les options que chacun et chacune prend pour parcourir le chemin de sa vie

A l’écoute de Stéphane, Alex avait perçu qu’ils étaient comme deux lignes parallèles. Leurs traces, éloignées, se suivaient sans jamais se rejoindre, pourtant chaque chemin était acceptable. (p115)

Plusieurs choix s’offrent, chacune a fait les siens, ni bons, ni mauvais, ce sont ses choix.

J’ai beaucoup aimé ce roman, je l’ai lu en une après-midi, je me suis immiscée dans ce trio et je m’y suis reconnue, j’ai même parfois, je l’avoue, envié la relation qui les lie, malgré les écueils que le destin place sur leurs chemins, malgré les distances, malgré les vies si différentes mais qui font peut-être la richesse de leur amitié.

Elles ont su garder leur jardin secret, ne révéler qu’au moment opportun les épreuves qu’elles ont traversées, en bon petit soldat mais toujours dans le but d’aider, d’expliquer, de comprendre.

Il n’y a pas de misérabilisme, pas de jugement, pas de morale, c’est un roman qui nous parle des femmes de notre époque, aux multiples casquettes, mais c’est surtout un récit d’amitié, d’une belle et formidable amitié.

– Est-ce que j’ai été égoïste à l’époque ? est-ce que tu l’es maintenant ? L’égoïsme c’et facile, ce genre de situation ne l’est pas. Personne ne peut te juger, lui avait répondu Isabelle. (p121)

Je suis contente d’avoir lu ce roman auto-édité, comme quoi il y a des petites perles, il est tombé à point nommé dans mes lectures, il m’a émue, interrogée sur mon propre parcours, en tant que femme je m’y suis retrouvée et parfois comprise.

Je remercie Valérie Van Oost de si bien parler de nous et je l’encourage à continuer son travail d’écriture.

📕📕📕📕

Edition Librinova – Novembre 2018 – 127 pages

Ciao

2 réflexions sur “Hurler sans bruit de Valérie Van Oost

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.