Ces jours qui disparaissent de Timothé Le Boucher

CES JOURS QUI DISPARAISSENT.jpgRésumé

Que feriez-vous si d’un coup vous vous aperceviez que vous ne vivez plus qu’un jour sur deux ? C’est ce qui arrive à Lubin Maréchal, un jeune homme d’une vingtaine d’années qui, sans qu’il n’en ait le moindre souvenir, se réveille chaque matin alors qu’un jour entier vient de s’écouler. Il découvre alors que pendant ces absences, une autre personnalité prend possession de son corps. Un autre lui-même avec un caractère bien différent du sien, menant une vie qui n’a rien à voir. Pour organiser cette cohabitation corporelle et temporelle, Lubin se met en tête de communiquer avec son « autre », par caméra interposée. Mais petit à petit, l’alter ego prend le dessus et possède le corps de Lubin de plus en plus longtemps, ce dernier s’évaporant progressivement dans le temps… Qui sait combien de jours il lui reste à vivre avant de disparaître totalement ?

Ma lecture

J’avais entendu parler de ce roman graphique lors d’un speed-booking à ma bibliothèque mais je n’avais pas forcément eu envie de le découvrir. Je guettais du même auteur Le patient (qui est toujours sorti lorsque je passe……) et pour me faire patienter, ma bibliothécaire m’a conseillé de lire le précédent donc celui-ci.

Je sais ce qui m’avait gênée dans la présentation de ce roman graphique, c’est le sentiment qu’il s’agissait d’une histoire fantastique, de science-fiction et je ne suis pas une adepte de ce genre d’univers. Mais je dois avouer que je me suis laissée embarquer malgré tout par l’histoire, du moins dans la première moitié.

Lubin, suite à une chute, s’aperçoit qu’une partie de sa vie lui échappe, qu’il existe désormais deux Lubin : Lui, Lubin et l’Autre Lubin. Ils sont identiques physiquement mais très différents moralement. Un dédoublement de personnalité qui peut faire penser à Jeckyll et Hyde ou à une forme de schizophrénie, tant tout les oppose.

Un homme deux personnalités, l’un poète, artiste, l’autre machine à gagner, carriériste, structuré, efficace. Tout les oppose et pourtant, même si au début ils s’accordent, très vite le fonctionnement va jouer en défaveur de Lubin, l’Autre prenant peu à peu toute la place pour ne laisser que peau de chagrin à son hôte.

Timothé Le Boucher a entouré son héros d’un cercle d’amis et de petites amies bienveillants, fidèles, parfois décalés sur lesquels il peut compter et qui lui permettent de suivre les activités de l’Autre pendant ses moments de dédoublement mais aussi de conserver certains repères.

Grâce aux dialogues et petites astuces mises en place par Lubin nous n’avons aucune difficulté à identifier les deux personnalités mais je ne suis pas totalement conquise par le récit. J’ai trouvé parfois le temps long, les événements tournant un peu en rond, les illustrations agréables mais assez « plaquées », froides et la fin m’a un peu déçue et j’ai peut-être eu un peu de mal à en saisir tout le sens.

Je pense qu’il faut être adepte du genre fantastique pour apprécier totalement cet ouvrage et je suis peut être un peu trop terrienne pour l’apprécier. Par contre s’il s’agit de l’interpréter comme une dédoublement de la personnalité, le yin et le yang d’un être je trouve cela réussi car nous savons bien que nous sommes souvent deux, qui se combattent, s’affrontent dans bien des situations.

CES JOURS QUI DISPARAISSENT 1CES JOURS QUI DISPARAISSENT 2

📕📕📕

Editions Glénat – Septembre 2017 – 192 pages

Ciao

4 réflexions sur “Ces jours qui disparaissent de Timothé Le Boucher

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.