Le patient de Timothé Le Boucher

Résumé

LE PATIENTLa police arrête une jeune fille errant dans la rue, couverte de sang, un couteau à la main. En se rendant chez elle, les agents découvrent avec effroi une scène de massacre : toute sa famille a été assassinée… 6 ans plus tard, Pierre Grimaud, l’unique survivant du « massacre de la rue des Corneilles », se réveille d’un profond coma. L’adolescent de 15 ans qu’il était au moment des faits est aujourd’hui un jeune homme de 21 ans. Désorienté, encore paralysé et souffrant d’amnésie partielle, il est pris en charge par le docteur Anna Kieffer, psychologue spécialisée sur les questions de criminologie et de victimologie. Pendant leurs séances, Anna tente de l’amener à se souvenir des circonstances du drame, malgré ses pertes de mémoire. Pierre lui évoque la présence mystérieuse d’un « homme en noir » qui hante ses rêves, probable réponse inconsciente à son traumatisme. Après plusieurs rendez-vous, Anna découvre en Pierre un être sensible et très intelligent. Touchée par son histoire, elle se met même à le prendre en affection. Petit à petit, une véritable complicité s’installe entre eux. Anna n’imagine pas à quel point ce patient va changer sa vie…

Ma lecture

Après avoir découvert très récemment Timothé Le Boucher dans Ces jours qui disparaissent, j’ai enfin pu me procurer à la bibliothèque Le Patient, celui qui m’avait attiré par son titre, sa couverture et les nombreux avis positifs que je lisais.

Dès les premières images nous basculons sur une scène de crime, violente et sanglante. Une jeune femme déambule la nuit dans la rue, elle s’appelle Laura Grimaud, elle porte un couteau et des vêtements couverts de sang. La police arrive et découvre dans la maison de la jeune fille des cadavres, ceux de toute sa famille. Laura, elle, semble hagarde, comme absente. Il y a néanmoins un survivant à cette tuerie Pierre Grimaud 15 ans, blessé mais vivant….

6 ans plus tard, il commence à sortir du coma dans lequel il était plongé et peu à peu des images lui reviennent….. Avec l’aide d’une psychologue, Anne Kieffer, il va tenter de remonter le temps, de retrouver des souvenirs, de parler de sa famille, de lui mais surtout de parler de cette soirée.

Qui est Pierre Grimaud ? Vous allez peut-être comme moi commencer la lecture et ne plus le lâcher sans connaître la vérité. Vérité pour savoir ce qui s’est passé six ans plus tôt dans la maison familiale, mais aussi vérité sur le personnage car c’est finalement une étude psychologique plus qu’une enquête policière dont il est question dans cet opus.

Evidemment je ne peux pas vous en dire plus seulement que nous allons suivre le retour à la vie de ce jeune homme, découvrir son milieu social, sa famille, ses amis. Petit à petit le passé va revenir à la surface, les événements vont se mettre en place. Pierre Grimaud va peu à peu s’ouvrir, faire part des ombres qui peuplent ses cauchemars, de ses peurs. Un lien de confiance va s’installer entre eux. Arrivera-t-elle à ouvrir toutes les portes qui restent fermées dans la mémoire de Pierre ?

J’ai trouvé les illustrations beaucoup plus fines, appliquées en quelque sorte que dans le précédent, il alterne les couleurs, passant de tons doux à des fonds plus sombres. Parfois elles se dispensent de texte, se suffisant à elles-mêmes, tellement le climat est pesant. Les expressions des visages sont particulièrement soignées en particulier les regards et les petits gestes qui dispensent de tout dialogue (j’ai parfois eu le son lorsque les doigts pianotent sur la table !).

Le patient ne contient pas la part de poésie dans lequel baignait le premier, on est plus dans le réel, le concret mais avec ce deuxième roman graphique on comprend que Timothé Le Boucher se fait une spécialité des personnalités troubles.

Comme dans son premier ouvrage, il s’attache particulièrement au mental de ses personnages, les sondant et les décortiquant jusqu’au plus profond d’eux-mêmes, s’attachant jusqu’à leurs moindre tics, réflexes, symptômes, même s’ils gardent malgré tout chacun une part de mystère.

Même si cette fois-ci la fin n’est pas ouverte à toutes les possibilités, j’en attendais peut- être un peu plus, le choc final n’a pas eu lieu pour moi car il est tel que je l’avais imaginé, mais l’auteur n’en est pas responsable et je pense que plus d’un lecteur sera étonné. Cela n’en reste pas moins un bel ouvrage, qui en surprendra plus d’un par son univers.

Je lis beaucoup et peut-être qu’à force mon imagination est riche de possibilités et il est plus difficile de me surprendre……

LE PATIENT 2LE PATIENT 1

📕📕📕

Editions Glénat – Avril 2019 – 292 pages

Ciao

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.