Le collier rouge de Jean-Christophe Rufin

LE COLLIER ROUGE.jpgRésumé

Dans une petite ville du Berry, écrasée par la chaleur de l’été, en 1919, un héros de la guerre est retenu prisonnier au fond d’une caserne déserte.
Devant la porte, son chien tout cabossé aboie jour et nuit.
Non loin de là, dans la campagne, une jeune femme usée par le travail de la terre, trop instruite cependant pour être une simple paysanne, attend et espère.
Le juge qui arrive pour démêler cette affaire est un aristocrate dont la guerre a fait vaciller les principes.

Trois personnages et, au milieu d’eux, un chien, qui détient la clef du drame …

Ma lecture 

1919 dans la petite ville du Berry où arrive le Hugues Lantier du Grez, juge, pour sa dernière mission, un chien, Guillaume, aboie à longueur de journée devant le local transformé en geôle où est enfermé Jacques Morlac, son jeune propriétaire. suite à un scandale qu’il a provoqué le jour du défilé du 14 Juillet en présence du préfet.

Pourquoi un homme décoré de la légion d’honneur, en apparence docile presque invisible, taigneux et dont on sent qu’il porte en lui une colère, risque-t-il une lourde condamnation et pourquoi ce chien n’arrête pas d’aboyer à longueur de journée, mettant à rude épreuve les habitants du village.

C’est un presque huis-clos qui se joue ici au cœur de la France, sous un soleil de plomb, entre un juge, un accusé, tous les deux survivants de la grande guerre et de ses horreurs, avec chacun ses convictions et ses certitudes d’accomplir son devoir. Une confrontation dans laquelle Jean-Christophe Rufin, avec l’efficacité qu’on lui connaît, tire les ficelles, ne révélant qu’en toute fin l’objet du scandale.

En abordant le thème de l’interprétation que l’on peut faire de situations qui peuvent bouleverser le cours d’une vie, l’auteur peut donner libre cours à son côté humaniste en dénonçant l’absurdité d’une guerre décidée par des gens haut placés par des hommes qui n’avaient rien demandé et qu’on a envoyé tuer.

L’auteur  s’emploie à décortiquer, à travers l’enquête menée par le juge, le pourquoi de l’attitude de cet homme, simple, paysan sans éducation qui s’est formé grâce aux livres découverts dans la bibliothèque de la femme qu’il aime, dans lesquels il a trouvé une idéologie à laquelle il a adhéré, crue et espéré. Jean-Christophe Rufin s’attache également à montrer que les apparences ne sont pas toujours ce qu’elles sont.

Imaginer pouvoir changer le cours d’une guerre de tranchées, mettre en pratique ce que les livres lui ont enseigné et dont il est convaincu. Mais tout n’est pas écrit dans les livres et parfois la destinée est tout autre.

C’est un roman qui se lit très facilement, très attachant par la relation supposée entre Morlac et ce chien dont la détresse pèse sur tout le récit mais aussi par l’opiniâtreté du juge à résoudre cette dernière affaire comme un point d’honneur à sa carrière et à la guerre et qui va ébranler toutes ses convictions,  mais qui me laisse un petit goût d’insatisfaction, peut-être parce que cette lecture a été faite après d’autres sur les mêmes thèmes. C’est court, efficace, sans tergiversation et peut-être justement que là était le problème pour moi, peut-être trop rapide, trop superficiel, même si j’ai malgré tout aimé.

Une adaptation cinématographique a été faite de ce roman par Jean Becker avec François Cluzet et Nicolas Duvauchelle dont je vous mets ci-dessous la bande annonce :

Livre lu dans le cadre du Club de lecture sur le thème « Rouge »

Editions Folio (Gallimard 2014) – Mars 2015 – 162 pages

Ciao

9 réflexions sur “Le collier rouge de Jean-Christophe Rufin

  1. J’aime bien revenir à cet auteur de temps en temps, même si c’est souvent assez classique dans la construction, c’est généralement bien fichu. Mais, comme toi, ce titre m »avait un peu déçue, trop superficiel, et le rôle joué par le chien m’avait agacée, en plus.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.