Dans la forêt de Lomig d’après le roman de Jean Hegland

DANS LA FORET RGRésumé

Rien n’est plus comme avant. Le monde tel qu’on le connaît semble avoir basculé : plus d’électricité ni d’essence, les trains et les avions ne circulent plus. Des rumeurs courent, les gens fuient.
Nell et Eva, dix-sept et dix-huit ans, vivent depuis toujours dans leur maison familiale, au coeur de la forêt. Quand la civilisation s’effondre et que leurs parents disparaissent, les deux soeurs demeurent seules, bien décidées à survivre. Il leur reste, toujours vivantes, leur passion de la danse et de la lecture. Mais face à l’inconnu, il va falloir apprendre à grandir autrement, à se battre et à faire confiance à la forêt qui les entoure, emplie d’inépuisables richesses.
Ma lecture
Dans la forêt de Jean Hegland a été pour moi un roman marquant. Découvrir à la bibliothèque l’adaptation en roman graphique m’intéressait  donc. Je voulais voir comment visuellement l’auteur allait traiter le sujet de ces deux adolescentes isolées au milieu de la forêt, en mode survie, loin de toute civilisation, sans aucune autre ressource que de ce dont elles disposent dans la maison de leurs parents décédés et ce qu’elles peuvent trouver dans la forêt voisine, mais aussi leur complicité.
Rien que la couverture révèle l’ambiance du récit. La forêt omniprésente, à la fois source de vie, de joies mais aussi de dangers, si grande, si majestueuse. Je retrouve Nell qui relate dans le cahier offert par Eva, sa sœur, leurs vies, elles si proches et pourtant si différentes. Elle raconte son quotidien tout en revenant sur les faits marquants de leurs existences.
J’ai trouvé l’adaptation réussie, les illustrations délicates, uniquement « au trait » ce qui correspond parfaitement à l’esprit du récit : dépouillé, sombre parfois, offrant un rendu très délicat et esthétique, fourni dans les milles détails de leur environnement.
Il n’est pas question de comparer l’œuvre originale et cette adaptation : dans la première la plume de Jean Hegland donnait toute la profondeur des deux personnages, le climat, les tensions entre elles mais aussi les moments d’intense émotion. Ici il est plus question de sensations visuelles : Lomig parvient à faire de ce Grand roman une adaptation personnelle, fidèle et réussie, qui peut donner envie à des lecteurs de se plonger l’œuvre originale.
Un bel ouvrage dans sa conception, par la qualité des illustrations et qui parvient à retranscrire parfaitement l’esprit du roman de Jean Hegland.
DANS LA FORET 2DANS LA FORET 1
Editions Sarbacane – Août 2019 – 156 pages
Ciao

4 réflexions sur “Dans la forêt de Lomig d’après le roman de Jean Hegland

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.