Le loup de Jean-Marc Rochette

LE LOUP IG

Au coeur du Massif des Écrins, un grand loup blanc et un berger vont s’affronter, passionnément, jusqu’à leurs dernières limites.

Jean-Marc Rochette célèbre une nouvelle fois la haute montagne, sa beauté, sa violence, l’engagement et l’humilité qu’il faut pour y survivre.

Ma lecture

Une couverture de roman graphique que je trouvai également dans le thème Montagne de la prochaine rencontre du Club de lecture et qui évoque le conflit entre bergers et loups dont nous entendons souvent parler surtout lorsque les animaux sont dans les pâturages en estive.

Ce roman graphique est saisissant, je l’ai lu d’une traite car les premières planches nous plongent directement dans le sujet : Gaspard abat une louve sous les yeux de son petit, petit louveteau blanc orphelin désormais alors qu’elle attaquait son troupeau de brebis. Désormais le jeune animal devra trouver seul sa nourriture pour survivre mais surtout gardera en mémoire le visage de celui qui a abattu sa mère, son ennemi.

Gaspard lui continuera son travail de berger, accompagné de son chien Max, au rythme des saisons mais quand à nouveau son troupeau sera décimé, il n’aura qu’une obsession : éliminer celui qu’il pense être le prédateur.

A partir de là va s’engager entre lui et le loup blanc devenu adulte une lutte sans merci, poussant chacun dans ses extrêmes, à leurs limites, au bord de l’abîme, mais c’est parfois là que se révèlent les vraies natures.

Bien au-delà de la guerre que se livrent homme et bête, il y a les propres batailles intérieures qui se règlent parfois dans ses luttes de territoire. Gaspard est un être taciturne qui a ses fantômes, ses blessures, une sorte de loup solitaire à sa manière. Ils sont différents, berger et animale, et pourtant ils ont beaucoup plus en commun qu’ils ne le croient…. Et lorsqu’ils vont se retrouver seuls face à face, ils vont finalement se reconnaître, s’accepter et s’aider.

Un récit à la manière d’une fable qui se voudrait pleine d’espoirs sur le respect des deux partis, chacun à sa place mais je pense malgré tout très utopiste. N’empêche, la sobriété des textes, les illustrations reflétant parfaitement l’ambiance régnant dans cette région du Massif des Ecrins, les expressions des hommes et des bêtes, la violence des rapports,  les regards échangés entre eux, en font un ouvrage d’une belle humanité et cela ne fait pas de mal.

Je l’ai refermé avec l’espoir qu’humains et animaux trouveront un territoire d’entente, de respect comme l’espère l’auteur.

LE LOUP 2LE LOUP 1

Editions Casterman – Octobre 2018 – 109 pages

Ciao

2 réflexions sur “Le loup de Jean-Marc Rochette

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.