Aldobrando de Gipi et Critone

ALDOBRANDOAvant de « descendre combattre à la Fosse », le père d’Aldobrando sachant son heure venue, le confia à un mage. Celui-ci devrait le protéger et l’éduquer jusqu’à ce qu’il soit en âge de découvrir le vaste monde. Quelques années plus tard, voilà que la préparation d’une potion tourne au drame. Grièvement blessé à l’œil par un chat qui ne voulait pas bouillir, le mage demande à son jeune protégé d’aller en urgence lui quérir l’Herbe du loup. Mais comment peut-on se débrouiller en botanique alors que l’on a jamais mis un pied dehors et que l’on tombe nez à nez avec l’assassin du fils du Roi de Deux Fontaines ?

Ma lecture

Ce roman graphique est dans la plus pure tradition des histoires d’initiation ou d’apprentissage. Aldobrando confié par son père alors qu’il n’est qu’un nourrisson à un sorcier car il sait qu’il ne ressortira pas vivant de la « fausse », ne connaît rien de la vie et du monde qui l’entoure. Devenu adolescent, il va devoir se lancer sur les chemins pour trouver l’herbe rouge qui sauvera celui qui l’a élevé et va devoir faire preuve de courage et d’initiatives pour mener à bien sa quête et grandir.

Des illustrations très léchées, soignées, utilisant différentes couleurs d’ambiance suivant les lieux où se situe l’action, le parcours de ce gringalet qui rien ne prédestinait à devenir un « presque » héros est truffée de rencontres où les personnages ne sont pas toujours ce que leur apparence peut laisser penser.

Il y a des brutes, certains au cœur tendre, d’autres perfides et manipulateurs, des belles qui se refusent et qui espèrent, un souverain grotesque, un scribe scrupuleux, un compagnon de route mélange de Don Quichotte et Sancho Pansa et le tout forme une aventure moyenâgeuse que j’ai trouvé assez conventionnelle dans le fond et que j’ai surtout appréciée pour la qualité de ses illustrations.

ALDOBRANDO 1ALDOBRANDO 2ALDOBRANDO 3

Editions Casterman – Janvier 2020 – 200 pages

Ciao

3 réflexions sur “Aldobrando de Gipi et Critone

Les commentaires sont fermés.