Au temps des requins et des sauveurs de Kawai Strong Washburn

AU TEMPS DES REQUINS ET DES SAUVEURSEn 1995 à Hawaii, au cours d’une balade familiale en bateau, le petit Nainoa Flores tombe par-dessus bord en plein océan Pacifique. Lorsqu’un banc de requins commence à encercler l’enfant, tous craignent le pire. Contre toute attente, Nainoa est délicatement ramené à sa mère par un requin qui le transporte entre ses mâchoires, scellant cette histoire extraordinaire du sceau de la légende. Sur près de quinze ans, nous suivons l’histoire de cette famille qui peine à rebondir après l’effondrement de la culture de la canne à sucre à Hawaii. Pour Malia et Augie, le sauvetage de leur fils est un signe de la faveur des anciens dieux – une croyance renforcée par les nouvelles capacités déroutantes de guérisseur de Nainoa. Mais au fil du temps, cette supposée faveur divine commence à briser les liens qui unissaient la famille. Chacun devra alors tenter de trouver un équilibre entre une farouche volonté d’indépendance et l’importance de réparer la famille, les cœurs, les corps, et pourquoi pas l’archipel lui-même.

Ma lecture

Hawaii – 1995 – Nainoa Flores (Noa) tombe à la mer lors d’une promenade en mer sous les yeux de ses parents qui voient des requins encerclés l’enfant puis le ramener vers l’embarcation jusqu’à ses parents, sans lui faire aucun mal. Cet événement va marquer, on s’en doute, la famille à plus d’un titre. Rien ne sera plus pareil pour chacun des membres de la famille, à la fois individuellement mais également collectivement. Noa va devenir une sorte de messager aux pouvoirs divers mais surtout celui de guérir ou faire revenir à la vie. Au fil des années celui-ci va vivre des événements qui vont soit lui donner une position privilégiée dans la communauté de l’île mais également au sein de la famille, la sauvant d’une ruine suite à l’abandon de l’exploitation de la canne à sucre dont elle tirait ses revenus, mais également auprès de ses parents Malia, la mère et Augie, le père ainsi que les autres enfants Dean, l’aîné et Kauri, la plus jeune, chacun prenant la parole pour raconter son parcours sur une quinzaine d’années, depuis ce jour « béni » des Dieux, chacun exprimant son ressenti et l’impact que cette « bénédiction » a eu son devenir.

Mais est-ce une bénédiction ou un sortilège ? Noa va devoir affronter ses pouvoirs et en connaître les limites,  trouver les réponse à ses questionnements pour retrouver la paix, celle d’avant comme la recherche d’un paradis perdu, celui d’une île avant que le monde ne s’emballe et ne le détruise.

Ce premier roman de Kawai Strong Washburn est avant tout un hymne à une île, à ses paysages, ses croyances à travers un enfant doté d’un pouvoir qui peut se révéler à la fois bénéfique mais également se retourner sur celui qui le possède c sans compter son entourage qui ne reçoit rien du ciel mais devra pourtant vivre avec.

Plus je comprenais ce dont nous sommes tous faits, plus les personnes que je touchais se gravaient en moi, continuaient à pleurer, à me montrer leurs blessures, toujours, sans cesse, encore et encore. (p164)

Ne pensez pas lire un roman avec en toile de fond l’Hawaii paradisiaque mais plutôt celui avec l’envers du décor : ici il est question de la misère qui s’installe quand la culture de la canne à sucre disparaît, n’offrant ensuite que des petits boulots mal payés qui anéantissent rêves et projets avec ce que cela peut entraîner pour les êtres.

Certains avaient des ambitions sportives, d’autres des capacités intellectuelles qui leur offraient les meilleures perspectives universitaires, une porte ouverte sur le continent américain avec son rêve mais les mirages ont leurs dangers et la famille va se désagréger petit à petit, chacun s’enfonçant pour mieux se reconstruire.

Découpés en quatre parties, comme quatre étapes du parcours : Libération, Ascension, Destruction et Renouveau donnant la parole tour à tour principalement à la mère et ses enfants, dans une écriture empreinte des traditions, usages, objet, mythes et paysages hawaïens (un lexique aurait peut-être utile afin d’éviter d’interrompre ma lecture pour connaître les définitions de ceux-ci), l’auteur à travers cette micro-société que représente une famille évoque également la transformation d’une terre, d’un lieu en pleine mutation et révélera à chacun de ses personnages sa vraie nature.

C’est un récit où transpire la nostalgie d’un paradis perdu mais également l’évocation de ce que l’on pourrait prendre comme un bienfait dans un premier temps et qui se révèlera une arme silencieuse, destructrice où chacun perdra beaucoup et dont Noa sera le porteur. Et si les requins n’étaient pas venus que pour porter un message à Noa mais à chacun d’entre eux….

J’ai aimé mais j’ai eu un peu de problème avec la fluidité de l’écriture sans réellement trouver ce qui me gênait, peut-être tellement imprégnée de la culture hawaïenne, dont je connais peu de choses en dehors de celles des plages, des palmiers et des danses hawaïennes avec fleurs piqués dans les cheveux et dont je n’ai pas toujours réussi en saisir toute l’essence.

Une saga familiale dans un Hawaii loin des clichés paradisiaques où le pouvoir du surnaturel révèle les failles à la fois des humains mais également d’une société qui détruit ce qu’elle avait de plus beau à l’image du jardin d’Eden.

J’ai aimé.

Merci à Babelio et sa Masse Critique privilégiée ainsi qu’aux Editions Gallimard pour cette lecture

Traduction de Charles Recoursé

Editions Gallimard – Août 2021 –  432 pages

Ciao 📚

6 réflexions sur “Au temps des requins et des sauveurs de Kawai Strong Washburn

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.