Ceux du Chambon de Matz – Kanellos Cob – Kathrine Avraam

CEUX DU CHAMBON

 » Le souvenir du Juste restera pour toujours « .
Été 1939, la famille Weil passe des vacances joyeuses dans le Morvan, au lac des Settons.
 » Mais les vacances s’étaient mal terminées. Le 3 septembre, la France et l’Angleterre avaient déclaré la guerre à l’Allemagne. J’avais trois ans : j’étais trop petit pour comprendre ce qu’il se passait vraiment et ce que cela signifiait, pour nous et pour le monde, je ne savais pas qui était Adolf Hitler et ce qu’il voulait faire, mais je voyais bien que mes parents étaient très soucieux…  »
Maurice, le père de famille retourne travailler à Lille, tandis que Denise emmène les garçons, Étienne et Philippe au Chambon sur Lignon, où, paraît-il les enfants seront en sécurité…

Je résume

C’est une histoire vraie, celle de la famille Weil, une famille juive prise dans la tourmente de la deuxième guerre mondiale. Le père, Maurice, avait jusqu’alors une bonne situation à Lille, sa femme Denise s’occupait des deux enfants, Philippe l’aîné et Etienne dont Matz a recueilli les souvenirs pour mettre à l’honneur une commune, Le Chambon-sur-Lignon dans la Haute-Loire, qui hébergea et tenta de protéger de la barbarie, durant cette période, adultes et enfants, qu’ils soient de confession juive ou autres, certains habitants allant jusqu’à se sacrifier pour ne pas les abandonner à leur sort, et reçue la très honorable distinction de Juste parmi les Nations par Yad Vashem, Institut pour la mémoire de la Shoah.

Ma lecture

Une lecture très touchante d’autant qu’elle est inspirée des souvenirs d’Etienne, le cadet de la famille Weil, et de « sa » deuxième guerre mondiale. Matz a adapté ses illustrations à l’époque, avec ce petit côté authentique d’une période (façon images d’Epinal) et des ouvrages illustrés de l’époque, ce qui donne encore plus d’authenticité au récit.

Plusieurs voix se mêlent offrant différents points de vue : celle de Maurice, le père, Denise, la mère et donc celle d’Etienne sans omettre de faire un chapitre sur le personnage central, la ville de Le Chambon-sur-Lignon, majoritairement protestante.

De l’été 1939 jusqu’à la libération par les américains, les différents membres de la famille ont vécu la guerre et les persécutions antisémites de manière différente. Difficulté à trouver un travail entraînant de nombreux déménagements ou séparations, recherche d’un abri sûr pour les enfants et décision de les confier à un « home » d’accueil dans cette commune de la Haute-Loire où Etienne lui vit sa guerre avec son frère dans des familles accueillantes, profitant de la nature et des arbres dans lesquels il aime se réfugier.

Comme beaucoup à l’époque la famille ne veut pas croire que l’ombre avance et qu’ils sont en danger mais peu à peu l’étau se resserre, les marques d’exclusion s’affichent. Il y a l’angoisse des parents loin de leurs enfants mais devant également penser à leur propre sécurité, les rafles le plus souvent sur dénonciation mais également Etienne, 3 ans au début de la guerre, qui, même s’il souffre de l’éloignement de ses parents, profite de ces années presque de « liberté » avec parfois des signes que la guerre est là et se rapproche.

J’ai trouvé particulièrement réussie l’harmonie entre les illustrations et le contexte narré, avec les détails des décors, d’une époque, l’évolution des conditions de vie au fil des mois, l’option prise de faire une narration à différents niveaux, des textes clairs, une mise en couleur particulièrement réussie et surtout découvert comment (presque) toute une commune s’est unie pour sauver l’humain sans discrimination, usant parfois de ruses.

Un joli album a mettre dans toutes les mains, petites et grandes pour mettre dans la lumière des actes courageux, désintéressés et le plus souvent discrets d’une communauté qui ne pensait qu’à sauver des vies.

J’ai aimé l’album photos personnel fourni par Etienne en fin d’ouvrage qui permet de visualiser les lieux, les personnes faisant de l’ensemble un témoignage fort sur la période troublée de notre histoire.

J’ai beaucoup aimé.

CEUX DU CHAMBON 1

CEUX DU CHAMBON 2

CEUX DU CHAMBON 3

CEUX DU CHAMBON 4

Merci à Babelio et la Masse Critique Privilégiée pour cette lecture

Editions Steinkis – Octobre 2021 – 131 pages

Ciao 📚

5 réflexions sur “Ceux du Chambon de Matz – Kanellos Cob – Kathrine Avraam

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.