Le fils de l’homme de Jean-Baptiste Del Amo – Lu par Mathurin Voltz

7ddfc8c0a44fdc8f99a1cad1099ee8816e12f7

Après plusieurs années d’absence, un homme resurgit dans la vie de sa compagne et de leur jeune fils. Il les entraîne aux Roches, une vieille maison isolée dans la montagne où lui-même a grandi auprès d’un patriarche impitoyable. Entourés par une nature sauvage, la mère et le fils voient le père étendre son emprise sur eux et édicter les lois mystérieuses de leur nouvelle existence. Hanté par son passé, rongé par la jalousie, l’homme sombre lentement dans la folie. Bientôt, tout retour semble impossible.

Je résume

Un homme, le père, après plusieurs années d’absence réapparait chez la femme, sa femme, la mère, qui vit avec un jeune garçon, son fils de 9 ans, le fils, dans une petite maison d’une cité ouvrière. Le père les entraîne dans une vieille maison isolée au milieu de la nature, Les Roches, dont il a héritée et où il a vécu à la dure avec son père. Présenté par le père comme des vacances, des retrouvailles (si l’on peut dire), une expérience de retour à la nature, le séjour va vite prendre une autre route, celle d’un règlement de compte sous la conduite d’un homme blessé par ses souvenirs et dans son amour propre et qui sombre dans la folie.

Mon écoute

Il y aurait tant à dire et pourtant il ne faut pas trop en dévoiler car c’est par séquences, par époques, que l’on découvre peu à peu cette histoire car pour la comprendre il faut remonter le temps, car rien n’arrive par hasard et n’est que le résultat d’une enfance, de blessures. Tout commence par une chasse en des temps préhistoriques où le chasseur part en quête de sa proie et l’abat, initiant ainsi son fils à la survivance. Puis il y a l’arrivée, de nos jours, de ce père, accueilli par un fils qui se souvient à peine de lui et qui les emmène, lui et sa mère aux Roches, l’auteur entremêlant cette arrivée et le séjour pour mieux comprendre le contexte des retrouvailles puis de la progression du plan ourdi par le père et surtout de la progression, dans chacun des esprits, de ce qui se trame, de l’angoisse qui s’installe aux Roches.

Avec une écriture taillée au scalpel, parfaitement relayée par la voix de Mathurin Voltz qui lui donne toute sa sècheresse, sa dureté, Jean-Baptiste Del Amo restitue l’ambiance pesante et lourde qui règne au sein de cette famille, où la parole et les sentiments sont réduits au minimum. C’est un roman noir, épuré, chargé d’angoisse où l’on pressent que rien ne sera simple, que chacun cache quelque chose, où l’enfant écoute, observe, porte un regard sur les adultes, ses parents, qu’il découvre partagé qu’il est entre amour avec celle qui partageait sa vie jusqu’à maintenant et cet inconnu qu’il craint mais dont il ne peut s’empêcher de se rapprocher.

On ressent que chaque mot, chaque scène ont été taillés, sculptés pour être au plus près de ce huis-clos oppressant, Jean-Baptiste Del Amo ne faisant pas dans les fioritures, dans la dentelle. C’est sec, implacable et donne à l’ensemble du récit une noirceur dont on comprend très vite qu’elle va envahir la maison des Roches, car elle est là? tapie, silencieuse, omniprésente car on le sait, on le sent : la famille n’en ressortira pas indemne. Le fils de l’homme va faire un rude apprentissage résultant de blessures du passé, va devoir apprendre vite et de façon brutale qu’il y a des choix inéluctables.

Le gris du début du roman sombre dans le noir avec des tâches de rouge mais l’écriture colle tellement au contexte que même si c’est dur, fort, on ne peut que reconnaître la virtuosité de l’écrivain à faire transpirer sa plume de l’encre dans laquelle il l’a trempée, celle de la jalousie, la rancœur, la folie et la violence.

Une mention spéciale pour la fin du roman, pour une phrase qui claque et qui vous laisse sans voix, tellement elle vous gifle.

J’ai beaucoup aimé.

Editions Gallimard Audio – Août 2021 – 6 h 46

Ciao 📚

12 réflexions sur “Le fils de l’homme de Jean-Baptiste Del Amo – Lu par Mathurin Voltz

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.