Journée particulière de Célia Houdart

JOURNEE PARTICULIERE

C’est le récit d’une étrange demande que formule un jour un ami photographe, Alain Fonteray, à Célia Houdart : qu’elle écrive le récit d’une rencontre unique, qui hante Alain Fonteray. Plusieurs années auparavant, celui-ci croise par hasard dans Paris le grand photographe américain Richard Avedon. À la terrasse d’un café, un homme, assis un peu plus loin, se lève, s’approche d’Alain Fonteray et d’une amie et leur demande s’il peut faire leur portrait. L’inconnu les remercie et s’en va avec une femme rousse. Quelques minutes plus tard, la femme rousse revient dire à Alain Fonteray que l’homme qui les a pris en photo est Richard Avedon. Alain Fonteray, qui admire énormément l’artiste américain, ne l’a pas reconnu. Il le rejoint à un passage piéton. À l’issue d’un bref échange, Richard Avedon accepte à son tour d’être photographié par Alain Fonteray, dans le même café.
Près de trente ans plus tard, Alain Fonteray est toujours hanté par cette rencontre. Célia Hourdart fait le récit de sa « journée particulière », sans savoir exactement pourquoi, mais avec le pressentiment d’un mystère.
Elle revient sur les lieux de ce double portrait, consulte des catalogues pour mieux connaître l’oeuvre de Richard Avedon. Se met en quête de témoignages de proches du photographe américain. Elle tente de saisir la raison pour laquelle cette journée comptait à ce point pour Alain. « Faire le récit de cette rencontre fugitive avec Richard Avedon me l’a rendue encore plus profonde et mystérieuse, écrit-elle. C’était tenter à ma manière de la sauver de l’oubli, et cela m’a offert l’occasion, par un jeu de reflets et de surimpressions, profitant du trouble dans lequel cette enquête me plongeait, d’explorer des épisodes de ma propre vie et de mon enfance dans les coulisses des théâtres, auprès de mes parents comédiens. Je croyais regarder un autre. Je ne voyais pas, dans cette glace à plusieurs faces, mon propre reflet. » Ce livre est une reconstitution, une suite de zooms et de panoramiques, un montage. Un peu comme dans Blow Up de Michelangelo Antonioni. Mais ici il n’y a, heureusement, aucun meurtre.

Je résume

Rien à rajouter au résumé ci-dessus, tout est dit….

Ma lecture

JOURNEE PARTICULIERE 1

Ce récit autobiographique tourne autour de ces deux photos : celle de gauche a été prise par Richard Avedon (photographe spécialisé dans la mode mais dont je n’avais jamais entendu parler) dans un café parisien où il demande à Alain Fonteray (photographe de théâtre et ami de Célia Houdart) s’il accepterait d’être pris en photo avec la femme qui l’accompagne. Celui-ci accepte sans reconnaître le photographe américain dont il est pourtant admiratif du travail. La rousse qui accompagne Richard Avedon revient vers eux un peu plus tard et révèle l’identité à Alain Fonteray qui, ne comprenant pas pourquoi il n’a pas reconnu une de ses idoles, se rue sur le couple dans la rue et lui demande d’être eux aussi pris en photo (photo de droite). Deux photos de deux instants entre deux photographes dont ce sera la seule rencontre.

Ce court récit revient sur cette rencontre mais également sur le travail de Richard Avedon, son parcours comme photographe entre autres pour le Harper’s Bazaar et Vogue ou ayant photographié Andy Wahrol, Marilyn Monroe, Brigitte Bardot, les Beatles etc…, ses photographies étant souvent réalisées sur fond blanc.

Je dois vous avouer que je n’ai pas été très intéressée par ce récit aux accents biographiques (sur les photographes) mais également autobiographiques (la relation entre l’auteure et Alain Fonteray) peut-être parce que je ne connaissais rien sur les protagonistes mais également parce qu’il m’a semblé finalement très personnel par rapport à Alain Fonteray et à cette rencontre improbable, sur le pourquoi de la première photo, sur le fait qu’il n’ait pas reconnu celui qui lui a fait la demande, sur cette journée particulière, qui restera une énigme tant par sa forme et que par son sens, ses questions restant à jamais sans réponse. A la manière d’un album photos l’auteure analyse les clichés, recoupent les souvenirs et les suppositions des personnes apparaissant sur ceux-ci mais également en recherchant dans le travail de Richard Avedon un sens à sa demande de photographier deux inconnus, dans un café parisien et d’accepter d’avoir une sorte de négatif en acceptant lui-même d’être photographié au même endroit, le même jour. Une journée particulière comme dans le film d’Ettore Scola, hors du temps, sans but, sans conséquence mais qui restera à jamais dans la mémoire.

Un récit qui a eu le mérite de me faire découvrir un photographe (décédé en 2004) dont je ne connaissais rien mais dont j’ai été voir certaines de ses œuvres sur internet mais je m’aperçois que quelques jours après sa lecture je n’en garde presque aucun souvenir quant au contenu. Peut-être est-ce dû au fait que l’auteure a construit son récit avec de très courts chapitres (qui d’ailleurs n’en sont pas mais ressemblent presque plus à des légendes d’instants saisis sur la pellicule), de suppositions, revenant sur le parcours de Richard Avedon mais également sur celui d’Alain Fonteray qui travaille régulièrement avec Olivier Py.

Une lecture qui m’a fait malgré tout penser à Patrick Modiano, avec ses rencontres improbables et dont on cherche longtemps le sens, l’impact qu’elles ont eues dans la vie ou les mystères qu’elles conservent. Des phrases courtes, presque sous la forme d’haikus, comme pour fixer sur les pages le flou de cette journée particulière.

A la rigueur mais parce que je suis restée spectatrice d’un album photos, à réserver aux passionnés de photographie et de récits originaux.

Lecture dans le cadre du Comité de lecture des bibliothèques

Editions P.O.L. – Octobre 2021 – 102 pages

Ciao 📚

4 réflexions sur “Journée particulière de Célia Houdart

  1. Je fais partie du Comité de lecture des bibliothèques de ma commune et nous avons des livres à lire sans trop de choix (je l’indique en bas de ma chronique). Parfois des belles découvertes et parfois… Mais hier soir au Masque et la plume sur France Inter il était l’un des coups de cœur des chroniqueurs….. 😉

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.