Malgré tout de Jordi Lafebre

C’est l’histoire d’un amour à rebours. Une passion platonique mais éternelle entre deux êtres. D’un côté, il y a Ana. Sexagénaire charismatique, ancienne maire tout juste retraitée, mariée et maman. Une battante au grand coeur qui impose le respect. De l’autre, il y a Zeno. Célibataire endurci, libraire proche de la retraite et doctorant en physique qui aura mis quarante ans pour terminer sa thèse. Un esprit libre et voyageur, aussi séduisant que mystérieux.
Au fil des années, ils ont tissé ensemble un amour impossible et intarissable. Tout en égrainant les excuses qui ont empêché qu’elle ne prenne forme, on remonte le temps de cette romance et de ses méandres… jusqu’à sa source.

Ma lecture 

Ce roman graphique on l’a vu partout et je n’ai lu que de très bons ressentis ce qui m’a poussé à le découvrir dès qu’il a été disponible à la bibliothèque (et il a fallu attendre longtemps) et une fois de plus je vais être en décalage avec le ressenti général. Oui ce fut une lecture agréable mais sans plus mais je ne dois pas être aussi sensible et être assez « hermétique » à ce genre de récit. Je m’attendais à une explosion de sensations et finalement arrivée à la fin j’ai pensé :

-Oui c’est bien mais je m’attendais à plus.

Je m’explique :  ce qui m’a énormément plu c’est finalement l’idée de fond : remonter le temps d’une histoire amoureuse, découvrir comment petit à petit elle a évolué, elle, mais également les deux protagonistes et dans le cas présent il s’agit d’Ana et de Zenio. Rien que leurs prénoms révèlent leurs personnalités : elle, une sage-volontaire, a été élue maire à plusieurs reprises, s’est mariée, a eu une fille et a mené carrière et vie familiale droite dans ses bottes avec malgré tout un secret qu’elle partage avec Zenio, le doux-dingue, libraire-physicien de son état,  toujours parti à l’aventure par monts et par vaux, capable de tout plaquer du jour au lendemain pour vivre, tel un Don Quichotte, des expériences et conquérir un savoir pour mener à bien sa quête…..

On est plus habitué à des histoires qui commencent par un constat final et qui font un bond dans le temps pour relater comment cela à commencer. Ici c’est différent, nous remontons peu à peu le fil des années mais en suivant la chronologie inverse c’est-à-dire en partant de leurs retrouvailles après 37 ans d’éloignement pour remonter peu à peu à la source de leur première rencontre….

L’idée est originale, bien menée et c’est ce que j’ai trouvé de plus intéressant, avec un travail sur les personnalités des deux protagonistes qui ressortent grâce aux illustrations en particulier le sentiment de mouvements, d’action de Zenio, un vrai zébulon-tourbillon. L’auteur sème les pierres qui bâtissent tel un pont les différentes rives d’une histoire nous emmenant grâce à Zenio en mer, en Italie, à l’autre bout du monde alors que pour Ana la vie est rythmée par ses aventures municipales, ses projets beaucoup plus sédentaires. Très différents et pourtant…

C’est frais, c’est agréable, c’est drôle, cela porte également à la réflexion sur le temps qui passe, sur ce que nous étions et ce que nous sommes devenu(e)s, sur la profondeur d’un lien qui peut unir des êtres totalement différrents et la manière de le faire perdurer, résister au temps, aux aléas de la vie mêlant l’amour à la confiance, à l’amitié et au respect des choix de vie de chacun.

Jordi Lafebre réussit à se transformer en chirurgien du temps sur les visages, faisant par magie rajeunir ses personnages, instaurant romantisme et aventures dans 20 chapitres retraçant comment deux êtres qui n’étaient pas prédestinés à se connaître se retrouvent après près de 40 ans.

On me l’avait bien vendu, je ne regrette pas de l’avoir lu mais je reste un peu désappointée car au final je l’ai refermé avec un petit goût de déception mais sûrement dû à mes propres goûts, ma propre sensibilité et je n’ai peut-être pas le cœur assez artichaut pour avoir totalement succombée.

J’ai aimé.

Traduction de Geneviève Maubille

Editions Dargaud – Septembre 2020 – 145 pages

Ciao 📚

7 réflexions sur “Malgré tout de Jordi Lafebre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.