Mes lectures d’Avril 2021

BILAN AVRIL 21

Le printemps est là et le soleil aussi même si les températures ont mis un peu de temps à remonter (puis à redescendre ce week-end). J’ai commencé à travailler au jardin : semis, plantations, tailles, tontes et c’est pour moi toujours une source de joies immenses même si la surface n’est pas grande mais suffisante pour mon dos, mes reins et moi.

Il semblerait, je dis bien il semblerait, que mon mois de Mai sera propice à des retrouvailles entre amis dans le Lubéron, vacances que nous avons reportées 2 fois déjà. Besoin d’ailleurs, besoin d’amitiés partagées, de rires, de discussions, de regards, de sourires ….. Enfin. Et puis les cinémas devraient ouvrir enfin leurs portes. Habitant une petite commune je vais guetter les affiches et m’y précipiter, me délecter de retrouver l’ambiance d’une salle et d’un grand écran. 

Pour le théâtre : aucune représentation cette année….. Tous mes billets sont bons à être remboursés mais j’espère que l’année prochaine tout rentrera dans l’ordre, d’une manière ou d’une autre et qu’à nouveau nous pourrons retrouver la culture en vrai.

De jolies balades sur des chemins de randonnée, marcher pour faire le vide, pour voir d’autres paysages, pour laisser remonter en moi certaines lectures, réfléchir et trouver la paix.

Quelque soit la saison, le lieu, l’humeur. Mes livres sont mes remèdes : à défaut de médicament je me soigne sans ordonnance, me laissant guider par mes envies et je pioche toujours dans ma PAL qui, certes, diminue mais comme je ne peux m’empêcher d’en rajouter (de peur d’en manquer) les étagères restent chargées. Mais c’est une addiction sans problème d’overdose pour l’instant et depuis le temps ….

Je ne m’inscris que très rarement à un challenge car je tiens à la non contrainte, à la liberté que m’offre la lecture mais depuis quelques temps un challenge organisé par Mokamilla me faisait de l’œil : Les classiques c’est fantastique et comme j’aime de plus en plus revenir aux fondamentaux parce que j’y trouve souvent plus de qualité, j’ai franchi le pas et me suis inscrite. Les thèmes de chaque mois sont géniaux et originaux et j’ai déjà pris énormément de plaisir à choisir mes livres pour chacun des thèmes.

Autre challenge qui me tente : Mai en nouvelles chez Houps sous la couette pour lequel j’ai déjà trouvé un recueil et pourquoi en trouver une ou plusieurs autres….

Mais revenons au mois d’Avril livresque et résumons :

Un coup de 🧡 pour 1 roman

LES FUREURS INVISIBLES DU COEUR

Les fureurs invisibles du cœur de John Boyne

J’ai beaucoup aimé 3 romans et 1 autobiographie

Copies non conformes de Alex Ohlin

La maison des Hollandais de Ann Patchett

La crue de Amy Hassinger

Les enfants véritables de Thibault Bérard

Mes vies secrètes de Dominique Bona

J’ai aimé 2 recueils de nouvelles – 1 témoignage – 1 conte  – 2 romans

Femmes et fantômes de Alison Lurie

Illégitimes de Nesrine Slaoui

L’enfer de Gaspard Koenig

Vies minuscules de Pierre Michon

Tant qu’il reste des îles de Martin Dumont

Petites misères de la vie conjugale de Honoré de Balzac

Bof bof ou à la rigueur pour 1 roman (lecture audio)

LES ENFANTS SONT ROIS AUDIOLes enfants sont rois de Delphine de Vigan

Passons aux deux films vus sur mon petit écran et qui ont retenus mon attention 

AMANDAAmanda de Mikhaël Hers avec Vincent Lacoste avec une mention spéciale pour Isaure Multrier (Amanda) et magnifique prestation tout en sensibilité de Vincent Lacoste.

THE BEST OFFER

de Giuseppe Tornatore avec Geoffrey Rush dont j’ai beaucoup aimé l’ambiance et l’intrigue.

Pour le mois de Mai pas trop de prévisions à part Ritournelle de Dimitri Rouchon-Borie qui paraît le 21 Mai (j’avais beaucoup aimé la force et le travail d’écriture du Démon de la colline aux loups) et un roman graphique Entre les lignes de Dominique Mernoux grâce à la Masse Critique Babelio que j’avais retenu pour le résumé sans voir qu’il était l’adaptation du roman de Baptiste Beaulieu Toutes les histoires d’amour du monde, roman que je n’avais pas beaucoup apprécié (d’ailleurs pourquoi changer le titre ?).

Joli mois de mai à tous et toutes.

Ciao 📚

Mes lectures de Mars 2021

BILAN MARS 21

L’hiver a pris fin et le printemps arrive et avec lui les beaux jours…..

Même si la nature m’invite de plus en plus à l’extérieur, à regarder la nature reprendre vie, je reste fidèle à la lecture et y trouve du réconfort, malgré trois abandons dont un auquel je ne m’attendais pas (l’Art de la joie) vanté souvent mais que j’ai peut-être entrepris à la mauvais période.

Toujours pas de cinéma, pas de théâtre, pas de rencontres, pas de vacances mais nous avons nos étagères pleines de livres qui nous permettent de nous évader et j’en ai profité grâce à 10 romans et 1 nouvelle.

J’ai eu un coup de 🧡

BARTLEBY

Bartleby Le scribe de Herman Melville

J’ai beaucoup aimé :

Un fils exemplaire d’Angela Huth

Le sixième ciel (tome 2 Eustache et Hilda) de L.P. Harthley

Une immense sensation de calme de Laurine Roux

Le fils de Philip Meyer

Retour à Martha’s Vineyard de Richard Russo

Confusion (tome 3 de la Saga des Cazalet) de Elizabeth Jane Howard

L’aveuglement de José Saramango

J’ai aimé :

Malamute de Jean-Paul Didierlaurent

Un mariage américain de Tayari Jones

J’ai dit bof :

9782343225326_1_75

L’espoir en héritage d’après le drame du Rana Plaza de Fairoux Nouari

J’ai abandonné (et n’ai pas chroniqué)

Le pays de Marie Darrieussecq

L’art de la joie de Gordelia Sapienza

Nino dans la nuit de Capucine et Simon Johannin

Abandon pour des raisons différentes : Le pays : je n’accrochais pas (et d’ailleurs je ne me souviens plus du tout de quoi il s’agissait …. C’est dire) – L’art de la joie que j’ai abandonné à plus de 250 pages et même si je trouvais la trame intéressante, l’écriture agréable mais je me forçais à y revenir….. Je retenterais peut-être et pour Nino dans la nuit, même si le travail d’écriture pour restituer l’univers de Nino était réussi, je n’y prenais aucun plaisir et ne m’intéressais pas à ses déboires.

En Mars j’ai vu (chez moi)

Angel de François Ozon…… que j’ai trouvé assez inspiré par Autant en emporte le vent et qui m’a pas émerveillée

Les choses que l’on dit, les choses qu’on fait d’Emmanuel Mouret : toujours des images léchées mais l’histoire m’a ennuyée.

Je sais déjà qu’Avril sera propice à la lecture puisque nous sommes toujours limités dans nos activités mais espérons que la météo permettra de lire au jardin……

Ciao 📚

Mes lectures de Février 2021

BILAN FEVRIER 2021 IG

Que de voyages pendant ce mois de Février 2021 ce qui prouve que la lecture est un passeport inépuisable pour s’évader, explorer même si la situation nous oblige à rester isolés. J’ai résidé aux Etats-Unis, en Syrie, Angleterre, France, Canada, Italie avec un détour parfois en Enfer;  J’ai accosté sur certaines rives telles que celles de l’amour, des voyages, des livres, de l’écriture et des vies. J’ai rencontré des monstres mais également des belles âmes, des personnages parfois naïfs, curieux, parfois en révolte et d’autres reconnaissants.

Un mois assez réjouissant sur le plan de la découverte de belles écritures come Sarah Waters, Charles Juliet, Dimitri Rouchon-Borie, Emilienne Malfatto. J’ai retrouvé avec plaisir Annie Ernaux, Laurent Gaudé, Nancy Huston, Eric Holder, me suis réconciliée avec Virginie Despentes. J’ai eu confirmation que l’enfance de  Tara Westover que j’avais découverte dans America justifiait que je la lise et que régulièrement j’ai besoin de retourner vers des classiques et que la littérature anglaise est ma zone doudou……

Lus en Février : 14 livres soit 27 depuis le début de l’année

Romans : 9 – Récits autobiographiques et autres : 5

Des coups de 🧡

Du bout des doigts de Sarah Waters

Lambeaux de Charles Juliet

La porte des enfers de Laurent Gaudé

King Kong Théorie de Virginie Despentes

J’ai beaucoup aimé

Que sur toi se lamente le Tigre de Emilienne Malfatto

Une éducation de Tara Westover

Une femme de Annie Ernaux

Le démon de la colline aux loups

Bad girl – Classes de littérature de Nancy Huston

Carnets de New-York de Paolo Cognetti

J’ai aimé

Dehors la tempête de Clémentine Melois 

Pandorini de Florence Porcel

La baïne de Eric Holder

Basil de W.Wilkie Collins

J’ai abandonné et je n’ai pas chroniqué

9782265116573_1_75

J’ai vu ou revu et aimé : 

Thérapie (les 35 séances car je n’ai pas eu la patience d’attendre) sur Arte : remarquable et tous les acteurs et actrices sont époustouflants

Girl magnifique de grâce

Revu Mademoiselle de Joncquières dont je ne me lasse pas grâce aux comédien(ne)s, décor, costumes

Le printemps commence à pointer le bout de son nez et moi je reprends mes balades forestières, je retrouve les chants des oiseaux, admire la nature qui continue à naître et renaître même si je me révolte contre la destruction du bocage ici année après année, le jardin commence à reprendre forme avec taille, tonte et quand je lève le nez de mes livres cherche des idées de plantation ou d’aménagement.

Belles lectures à tout le monde, merci pour nos échanges et pour les envies qui naissent suite à la lecture de vos chroniques (enfin je ne sais pas si je dois vous remercier car ma liste s’allonge, s’allonge) et à bientôt….

Ciao🧡

Bilans : Décembre 2020 et Année 2020

BILAN DECEMBRE 20

Dernier passage en 2020 pour un dernier bilan mensuel auquel je rajoute mes 14 lectures marquantes de l’année.

2020 a pris fin et je crains que nous n’en gardions qu’un souvenir de « non-année » ou d’année de rien sauf du Covid 19. Pour nous lecteurs et lectrices nous avons la chance d’avoir la lecture comme passion et nous ne sommes pas pris au dépourvu, nous pouvons nous évader (ou tenter de le faire) mais, pour ma part, il y a eu malgré tout, pendant ce deuxième confinement, un petit passage à vide. Peut-être parce qu’il avait lieu pendant l’automne, que le temps ne nous permettait pas de profiter des extérieurs comme pendant le premier (on essaie de toujours voir le bon côté des choses), qu’à force de ne plus voir nos ami(e)s, notre famille, d’aller se faire une toile, d’aller au théâtre, de se dire et s’y j’allais là, ou là, comme cela, d’être libre en deux mots quoi nous prenions conscience de la valeur de notre vie d’avant……

Bilan du mois : 17 lectures

Roman : 12 – Biographie : 2 – Roman graphique : 1 – Entretiens : 1 – Récit : 1

Coups de 🧡

                                  Des souris et des Hommes de Rébecca Dauricourt d’après John Steinbeck   

                Saturne de Sarah Chiche

J’ai beaucoup aimé

(avec pour certains une petite nuance de + symbolisé par une✨)

Betty de Tiffany Mc Daniels 

Liv Maria de Julia Kerminon

Journal d’une vie – Antoine de St Exupéry de Jean-Pierre Guéno 

La cuillère de Dany Héricourt 

  Rivage de la colère de Caroline Laurent 

J’ai aimé

Le premier homme de Albert Camus

Histoire du fils de Marie-Hélène Lafon

Une vieille maîtresse de Jules Barbery d’Aurevilly

Les 7 mariages d’Edgar et Ludmilla de Jean-Christophe Rufin (lecture audio)

J’ai tout mon temps …. je vous attends de Danusza Bytniewski

L’amour sans le faire de Serge Joncour

La poudre de Lauren Bastide

Bof ou à la rigueur

L’anomalie de Hervé Le Tellier (lecture audio)

Festin de miettes de Marine Bramly

Petits secrets de vagabondage de Dominique-Jean Chertier

Bilan de l’année 2020 : 188 lectures  

Mes lectures marquantes (coups de 🧡) de 2020

Mes coups de 🧡 sont éprouvés pour différentes raisons mais sont toujours le reflet de mon ressenti en fin de lecture, à l’empreinte  qu’elle laisse en moi que ce soit émotionnellement ou pour la qualité du sujet, sa construction, l’écriture.

Il est juste que les forts soient frappés de Thibault Bérard : pour l’émotion, l’univers et parce que ce roman m’a fauchée.

Le démon de Hubert Selby Jr : pour l’écriture, pour la montée en puissance du roman, pour le mal à l’état pur et l’analyse.

Les Indes fourbes de Alain Ayroles et Juanjo Guardino : parce que ce roman graphique m’a complètement baladée, parce que je l’ai relu deux fois pour en saisir toutes les pistes, parce que ce roman graphique est d’une exceptionnelle beauté et qu’en le refermant j’ai ri de m’être si bien fait avoir.

Expiation de Ian Mc Ewan : un roman dans un univers particulier, un roman surprenant tant par le contexte que par les personnages, un auteur qui m’a conquis et qu’ensuite j’ai continué à découvrir.

Le livre des illusions de Paul Auster : magique et parce que Paul Auster au plus haut de son art.

Un livre des martyrs américains de Joyce Carole Oates : un roman qui fera date, pour moi, dans la littérature américaine, un magnifique travail de restitution, d’exposition des faits, des parcours de personnages, sans aucun jugement.

Nous étions les Mulvaney de Joyce Carol Oates : une famille inoubliable

Confiteor de Jaume Cabre : une écriture, une construction, une profondeur dans l’analyse, un livre qui fera date pour moi. 

Némésis de Philip Roth : sûrement le livre qui correspondait le mieux à l’année 2020, prophétique 

Orgueil et préjugés de Jane Austen : une relecture, un bonheur intense même en relecture, une formidable conteuse mais également analyste de son époque

Une saisons blanche et sèche d’André Brink : un roman que j’ai failli ne pas lire

Un pied au paradis de Ron Rash : Du noir, du beau, du cinématographique et une tension.

Des souris et des hommes de Rébecca Dautremer d’après John Steinbeck: adapter un chef-d’œuvre de la littérature américaine, je dis oui, oui et re-oui….. Une splendeur

Saturne de Sarah Chiche : encore une découverte faite un peu par hasard, un roman fort et dont j’ai particulièrement aimé la plume.

Pas de résolutions pour 2021, continuer à me laisser guider par mes envies,  à n’écouter que ma propre sensibilité, continuer à découvrir des ouvrages plus anciens, dont on parle moins ou plus et bien sûr ne pas oublier les classiques. Je prends de plus en plus conscience que je ne pourrai lire tout ce que j’ai envie alors, en dehors de ma PAL déjà présente, je me concentre que sur ce qui fait mon univers livresque sans pour autant faire de temps en temps une incursion ailleurs, parce que mon instinct m’y pousse.

Je vous remercie, vous, tous les abonné(e)s qui passez ici, qui laissez une trace de votre passage, je m’efforce de répondre ou tout du moins de laisser un signe que je vous ai vu passer. J’aime nos échanges, nos divergences d’avis et c’est ce qui fait la richesse de nos partages. Je continue de me promener ici ou là pour découvrir d’autres blogs dans le même univers que moi, j’y pioche des idées de lectures, je partage avec vous mes ressentis ou mes impressions après la lecture de chroniques. Vos passages me soutiennent et m’encouragent à continuer à rédiger des chroniques qui, il faut l’avouer, prennent du temps, parfois de l’énergie, pour transcrire le ressenti, avec honnêteté, sans influence d’aucune sorte, mais sans porter atteinte au travail des auteur(e)s. Comme je l’écris souvent, un livre est une rencontre et parfois elle ne se fait pas mais je sais que d’autres la feront.

Je vous souhaite une très belle année 2021, des lectures, de la culture, des passages en librairie, en bibliothèque, de pouvoir sortir, vivre en toute liberté sans contrainte d’aucune sorte. 

Ciao 📚