La liste des mes envies de Grégoire Delacourt

La liste de mes envies

Première critique en 2012 :Je viens de refermer le livre, et quand on aime on ne lâche pas. Je quitte à regret Jo et sa mercerie, ses copines du salon de coiffure, son blog et tout le reste. On entre très vite dans l’histoire grâce à une écriture alerte, rapide, simple mais directe avec des phrases chocs, comme des évidences et l’on se dit : mais oui c’est exactement cela. Par contre un petit regret sur la fin du roman : bien sûr un petit coup de théâtre mais je m’attendais à autre chose de Jo et de sa liste d’envies. Quelque chose d’extraordinaire comme l’est sa vie, comme elle est à sa manière. Et puis cela fait du bien ce genre d’histoire car c’est en fin de compte notre vie à nous (bien sûr sans les millions) et quand on y réfléchit nous avons tous ou nous sommes peut être tous des Jo (à Arras ou ailleurs). Merci Monsieur DELACOURT, je vais lire votre premier roman car vous m’avez donné du bonheur comme j’en ai eu avec Ensemble c’est tout (la suite sur mon blog). 

30/12/15: comme je l’avais dit : quand on aime on ne lâche pas. Je vais voir courant janvier l’adaptation théâtrale de ce roman. Je l’ai donc relu et à 3 ans d’intervalle j’ai pris le même plaisir, voir plus, à le lire. Une écriture fluide, directe, sans circonvolutions, mais qui touche, qui me touche. Beaucoup de petites phrases m’ont particulièrement émues. Lecture en une après-midi de ….. bonheur. J’espère avoir le même au théâtre.

Ciao

Home de Toni Morrison

HOME

A son retour de la guerre de Corée, Franck retourne chercher sa grande soeur Cee qu’il doit aider suite à des atrocités qu’elle a subit chez son ancien employeur, soi-disant médecin.
On suit son passé, sa relation avec une lingère, ses parents, sa grand-mère et le climat raciste régnant autour de lui. 
Je suis très partagée sur ce roman : premier livre que je lis de Toni Morrison. Très belle écriture : nette, efficace mais j’ai eu pendant tout le début du livre eut du mal à situer les personnages, leurs rôles, et où allait le personnage principal, le roman…..
Peut être trop élitiste pour moi….

Peut être n’étais-je pas assez réceptive à ce récit…..

Ciao

Les larmes du seigneur afghan de Pascal Bourgaux

LES LARMES DU SEIGNEUR AFGHAN

Nous suivons Pascale dans la préparation, les démarches, son voyage en Afghanistan afin de rencontrer Mamour Hasam, seigneur de guerre qu’elle a déjà rencontré à plusieurs reprises. Elle veut comprendre pourquoi ce pays est près à basculer vers les talibans et leur politique extrémiste.
Les différents interlocuteurs nous permettent de mieux comprendre pourquoi ce pays n’arrive pas à sortir du tourment : sortir des talibans pour entrer dans les abus de leur gouvernement (les aides empochées par les personnes haut placées etc…). Dessins soignés, clairs, nets, compréhensifs sans explication pour certains.

Ciao

Les pieds bandés de Li Kunvu

LES PIEDS BANDES

Ce manga décrit la « cérémonie » des pieds bandés en Chine. Chunxiu subit cette pratique qu’elle a pourtant chercher à éviter, en vain. Sa vie ne sera plus que douleurs et contrainte.
Les dessins à l’encre noire accentue la noirceur de cette pratique ancestrale. Les textes sont percutants. Je ne suis pas une grande lectrice de mangas mais celui-là m’a vivement intéressée car, même si je connaissais cette tradition, elle est retracée avec toute la violence dont elle faisait preuve.

Ciao