Les mains nues de Simonetta Greggio

LES MAINS NUES

Résumé

Emma est vétérinaire de campagne. À quarante-trois ans, au beau milieu d’une vie rude, autarcique et solitaire, elle voit débarquer le jeune Giovanni, adolescent fugueur de quatorze ans, dont elle a autrefois connu les parents, Micol et Raphaël. Ce qui s’est joué entre elle et les parents de Giovanni, elle a voulu l’oublier, l’enfouir au plus profond. Elle souhaiterait que Giovanni parte, mais il reste. Et s’installe peu à peu entre eux une histoire tendre, fiévreuse et maladroite.
Lorsque Micol revient chercher son fils, elle croit comprendre l’irréparable, la liaison entre Emma et Gio. Il y aura procès. Il y aura vengeance. Mais de quoi, et de qui, se venge-ton ? D’un amour qui reste tabou ? Ou d’un passé dont les blessures ne se sont pas refermées ?

Ma lecture

Relecture de ce livre retrouvé sur mes étagères dont je ne me souvenais pas…..

J’implore mes amis de respecter ma solitude – (Rilke) – (p55)

Je suis assez perplexe à la lecture de ce roman.

Cette femme solitaire qui voit surgir dans sa vie le Giovanni, fils de ses amis, perdus de vue depuis longtemps, est l’occasion pour elle d’une plongée dans ses souvenirs, bons et moins bons : les livres, leurs auteurs, le souvenir de son Maître à penser le « Patron » comme elle l’appelle, qui l’a initiée au métier de vétérinaire de campagne, son amour, le seul, Raphaël….. mais aussi une introspection de sa vie, du chemin parcouru.

Ce à quoi l’on tient le plus n’est pas ce que l’on garde le plus longtemps. (p60)

Il y a dans ce récit des trous, tout n’est pas dit, suggérer parfois, la mémoire mélange le présent, le passé, fait l’impasse sur certaines choses  du type de relation qu’entretient exactement Emma avec Gio. Pourtant il y a accusation, procès, elle se défend peu, pas. Emma tente-t-elle de se venger du passé, une revanche ?

Et pourtant j’ai pris du plaisir à lire, lu en une journée, car l’écriture est belle, délicate, féminine mais il manque des éléments pour tout comprendre et pourquoi après tout nous laisser le choix, mais la fin est ambigüe et moi je suis restée sur ma fin.

Emma est une femme blessée, trahie, qui se réfugie dans la nature auprès des animaux et leur vient en aide comme elle vient en aide à Gio, sans poser de questions, simplement, humainement est un très beau personnage. Elle possède une force tranquille, elle vit au milieu de la nature, en savoure les beautés et la puissance, elle m’a beaucoup touchée mais j’aurai aimé, peut-être, que le personnage de Gio soit plus développé ainsi que celui de Raphaël, personnage important de l’intrigue mais qui est très en retrait à la différence de Micol, son épouse.

Ce sont ces détails qui font que je reste sur ma faim en refermant ce livre sur cette jolie réflexion :

Je lui ai appris autant qu’il m’a appris. La hargne, la tendresse qui se mêle à la brutalité, la domination qui cède le pas à l’abandon. (p170)

Mon avis : ❤❤❤

Editions STOCK – 170 pages – 2009

Ciao

Une réflexion sur “Les mains nues de Simonetta Greggio

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.